Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

1,6 million de patients britanniques googlisés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Google DeepMind, filiale du géant de l’internet spécialisée dans l’intelligence artificielle (IA), peut analyser les données médicales de quelque 1,6 million de patients par an de trois hôpitaux londoniens, le Barnet, le Chase Farm et le Royal Free, suite à un accord, signé avec le Royal Free NHS Trust en février 2016, a révélé, le 29 avril dernier, le magazine britannique New Scientist.

Patients et longueur de temps

Google DeepMind ne doit utiliser ces données médicales que pour aider les médecins dans leur travail et devra les supprimer à l’expiration de cet accord de partage de données, fin septembre 2017. Tout cela alors que les velléités de Google en matière de déréférencement commencent à faiblir : environ 75 % des demandes ont été rejetées lors du premier semestre 2016. Le droit à l’oubli a du plomb dans l’aide et les patients du souci à se faire.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mardi 17 janvier de 10h45 à 10h50

    L’AFOC sur France 3
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Mardi 17 janvier de 12h30 à 12h35

    L’AFOC sur France 4
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Mardi 17 janvier de 13h45 à 13h50

    L’AFOC sur France 2
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)