A la une

La force de l’information

La force des droits

La force de l’action

En complément

L’éditorial de Jean-Claude Mailly

Agenda

Tous les événements à venir

Éphéméride

30 mai 1907

Puissante grève générale des Inscrits maritimes dans tous les ports français
Ce fut assurément le plus grand mouvement de grève que les travailleurs de la mer avaient déclanchés au début du siècle. Pendant quinze ans, le prolétariat maritime demanda en vain aux pouvoirs publics par des démarches patientes de satisfaire leur revendication : l’augmentation du taux de la retraite, (...)

Ce fut assurément le plus grand mouvement de grève que les travailleurs de la mer avaient déclanchés au début du siècle. Pendant quinze ans, le prolétariat maritime demanda en vain aux pouvoirs publics par des démarches patientes de satisfaire leur revendication : l’augmentation du taux de la retraite, car au moment de la grève, la veuve d’un marin n’avait que quinze sous de retraite par jour pour vivre.
Le projet de loi du ministre de la marine leur accordait 19 sous de retraite par jour et pour cela il proposa aux inscrits de verser le double de leur retenu. Les travailleurs, jugeant le projet inacceptable, avaient suggéré l’application du projet de loi Siegfried qui leur donnait plus de satisfaction. Après des atermoiements et des promesses fallacieuses du gouvernement le comité de défense des gens de mer décréta la grève générale des Inscrits et de tous les navigateurs dans toute la France. C’est ainsi que les ports de Marseille, Bordeaux, Le Havre, Cherbourg, Saint-Nazaire, Nantes, Dunkerque, Toulon et Alger furent immobilisés. L’ampleur de la grève générale contraignit le gouvernement à réquisitionner les navires de guerre. Mais les Inscrits avaient tenu bon.