Fonction publique - FO Hebdo

Agenda social : les fonctionnaires FO souhaitent des éclaircissements

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Alors que les rendez-vous inscrits à l’agenda social pour 2017 débutent ce 7 septembre, le gouvernement n’a toujours pas informé les fonctionnaires des axes qu’il entend donner à ces rencontres.

Certes l’agenda social de la fonction publique se remplit. La fixation de dates n’est toutefois complétée d’aucune information sur les axes ou les thèmes qui seront abordés s’inquiètent les fonctionnaires FO.

Après une rafale d’annonces de mesures d’austérité à l’égard de la fonction publique (suppressions de postes, gel des salaires, rétablissement du jour de carence…) le mutisme gouvernemental est d’autant plus regrettable que les interrogations des agents ne cessent de croître.

Y aura-t-il pour les fonctionnaires une compensation à la hausse de la CSG [1] et de quelle nature ? Si le gouvernement a évoqué une possible compensation, il ne l’a toujours pas détaillée pas même confirmé sa création note FO. Une réunion sur la CSG aura lieu toutefois le 13 septembre.

Quid des états généraux du service public ?

A ces non-dits s’ajoute celui portant sur le rendez-vous salarial du 10 octobre (précédé le 26 septembre d’une rencontre sur les rémunérations hors problème de la CSG) en présence du ministre de l’Action et des Comptes publics, M. Gérald Darmanin en charge de la fonction publique.

Quelle va être la teneur de cette rencontre si la nature de la compensation CSG n’a pas déjà été définie et sachant que le gouvernement a annoncé un gel du point d’indice en 2018 s’inquiète FO.

La tenue des États généraux du service public promis par le gouvernement pose question aussi. Un groupe de travail dont on ne connait encore pas la composition note FO se réunira le 7 septembre pour préparer l’organisation de ces rencontres dont le cadre, la mission et la portée restent mystérieux.

La date de la tenue de ces états généraux reste elle aussi inconnue alors qu’un point d’étape est prévu le 13 novembre.

Notes

[1La CSG chez les fonctionnaires : à l’instar des salariés du privé ou encore les retraités, les fonctionnaires seront impactés par l’augmentation au 1er janvier 2018 de 1,7 point du taux de CSG (actuellement 7,5% pour un actif). Les agents qui ne cotisent pas pour la maladie et le chômage (cotisations qui seraient supprimées en deux temps en 2018 pour les salariés du privé) demandent une compensation à la hausse du taux de CSG. Actuellement ils s’acquittent de la contribution via la retenue de 7,5% sur 98,25% de leur rémunération ce qui comprend le traitement brut, l’indemnité de résidence, le supplément familial de traitement et les indemnités.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Valérie Forgeront

Journaliste à FO Hebdo

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément