Service Public

Après le 26 janvier : les fonctionnaires se préparent à de nouvelles actions

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

JPEG - 759.3 ko
Fonction publique en grève le 26 janvier 2016. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Forts de la réussite de la grève du 26 janvier, les fonctionnaires examinent les modalités syndicales de nouvelles actions.

Réunies dès le 27 janvier, les organisations FO, CGT et Solidaires - à l’initiative de la journée d’actions du 26 janvier - annoncent qu’elles de se reverront en intersyndicale le 10 février prochain.

D’ores et déjà, elles « ont décidé de peser de manière unitaire sur le rendez-vous salarial » prévu à la fin février, mais à une date encore inconnue, avec la ministre de la fonction publique, Mme Lebranchu.

Pour cette prochaine réunion, le 10 février, les trois syndicats de fonctionnaires lancent une invitation « aux organisations qui partagent » leur « démarche revendicative, pour amplifier le combat unitaire ».

La FSU et la FAFPT (autonomes) notamment sont conviées indiquent les fonctionnaires FO.

Par ailleurs les trois syndicats envisagent d’ores et déjà « d’appeler à une nouvelle étape de mobilisation » le jour de l’ouverture des négociations salariales.

Cette mobilisation pourrait prendre la forme d’un rassemblement indiquent les fonctionnaires FO.

Alors que la ministre de la Fonction publique, Mme Lebranchu, prévient déjà du caractère « symbolique » d’une hypothétique hausse des salaires, les agents maintiennent eux leurs revendications.

Ils demandent une augmentation générale de 8% minimum afin de rattraper le pouvoir d’achat dû au gel du point d’indice depuis 2010, l’arrêt des suppressions d’effectifs ainsi que le retrait de réformes (territoriale, loi Santé, réforme du collège…) qui mettent à mal les missions publiques et dégradent leurs conditions de travail.

« D’autres secteurs se sont associés ou ont soutenu la grève des fonctionnaires et agents publics. Les revendications sur les salaires, l’emploi et les restructurations sont partagées largement au-delà de la sphère publique » constatent les trois organisations à l’initiative de la journée d’actions du 26 janvier, considérant qu’une « réponse interprofessionnelle face à cette politique d’austérité doit être envisagée ».

A propos de cet article

Sur l’auteur

Valérie Forgeront

Journaliste à FO Hebdo

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir