Le chiffre de la semaine

Arrêts de travail : 1 200 médecins sur 5 000 à la question

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Environ un quart des médecins en région Rhône-Alpes, soit 1.200 sur 5.000, ont reçu de l’assurance maladie un courrier questionnant leurs pratiques en matière d’arrêt de travail. Le chiffre a été donné le 21 juillet dernier par le premier syndicat de médecins généralistes libéraux, MG France, qui constate une multiplication « depuis des mois » des procédures de contrôle en régions et dénonce le « harcèlement croissant » dont fait l’objet la profession en la matière.

La maladie du chiffre

Tout cela alors que, rappelle ce syndicat, les arrêts de travail constituent un « outil indispensable dans un monde professionnel de plus en plus dur » et figurent à « l’arsenal thérapeutique du médecin ». Toujours selon cette source, l’assurance maladie ne s’intéresse pas plus aux motifs des arrêts qu’au fait que des arrêts de longue durée (cancer, dépression sévère) sont « parfois déjà validés » par les médecins-conseil employés par les caisses. En effet, seul importe « le nombre total de jours d’arrêts prescrits par le médecin », « dès lors qu’il déroge à des moyennes statistiques ». Une véritable maladie.