Emploi et Salaires

Loi Travail : Mensonge, démagogie et instrumentalisation : le gouvernement acculé !

, FEETS FO

Recommander cette page

JPEG - 775.9 ko
Manifestation nationale le 14 juin 2016 à Paris, de la Place d’Italie aux Invalides. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Communiqué de la Fédération de l’Equipement de l’Environnement des Transports et des Services - Confédération générale du travail - Force Ouvrière

Mardi 14 juin 2016, nombre d’entre nous ont manifesté à Paris, pour exprimer notre opposition au projet de loi El Khomri et contre toutes les régressions sociales qu’il porte (CPA, inversion de la hiérarchie des normes, licenciements économiques, médecine du travail, économie numérique, etc.).

Par de nombreux aspects cette journée a été une réussite. Nous étions nombreux - plus d’un million !- et avons démontré une fois encore notre détermination : trois mois après le début du mouvement, celui-ci n’a toujours pas faibli ! Même, il rebondit !

Ce constat, nous le partageons tous. Réunis autour du Camion Qui Parle de la FEETS FO, nous nous sommes tous félicités du monde présent, en masse, si bien que le cortège s’est étendu sur plus de 4 kilomètres et qu’il nous a fallu attendre jusqu’à 17h30 pour dépasser la Place d’Italie ! Et les retours de nos camarades présents dans les cortèges des Unions Départementales de province sont les mêmes.

Pourtant, à lire, regarder ou écouter les médias, nous sommes frappés par le décalage entre la manifestation que nous avons vécue et la façon dont cette dernière est retransmise :

- Sous-représentée dans l’actualité, les principales informations diffusées concernent exclusivement les affrontements entre casseurs et forces de l’ordre.

- La mobilisation est balayée du revers de la main avec des estimations ridiculement minimisées (qui, présent, croira qu’il n’y avait mardi 14 juin que 75 000 manifestants à Paris ?)

Pendant ce temps, on ne parle plus de nos revendications…

Pour autant, la palme de l’indécence, du on-peut-tout-oser, du on-ne-recule-devant-rien, du on-est-prêts-à-tout revient incontestablement au gouvernement. Instrumentaliser les dégradations qui se sont produites autour de l’hôpital Necker (dit « Enfants malades ») est indigne.

Ceci n’est qu’une manœuvre politicienne. Nous ne devons comprendre cela que comme un aveu de faiblesse. Acculé, le gouvernement use désormais de toutes les bassesses pour tenter de maintenir son projet de loi massivement rejeté par la population.

Comble de l’autoritarisme, le gouvernement entend désormais interdire les manifestations !

Il est primordial que nous ne tombions pas dans le piège, que nous déjouions cette vile manipulation et que nous partagions largement ce qu’a été le 14 juin 2016 : une manifestation déterminée mais pacifique et surtout réussie !

Au final, cette manœuvre n’aura eu qu’une conséquence : nous convaincre que la victoire est possible et qu’il est temps de redoubler de mobilisation pour aller jusqu’au retrait !

La FEETS-FO appelle ses syndicats et ses cartels à se rapprocher des unions départementales pour se joindre aux actions à venir et continuer d’amplifier la mobilisation.

A propos de cet article

Sur l’auteur

FEETS FO

ÉQUIPEMENT, ENVIRONNEMENT, TRANSPORTS ET SERVICES
Jean HEDOU
46, rue des Petites Écuries
75010 PARIS

Téléphone : 01 44 83 86 20
Fax : 01 48 24 38 32
E-mail : fetsfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.feets-fo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément