Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

Capacités physiques des enfants : -25%

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Sur une course de 800 mètres, les enfants de 1971 laissent ceux de 2013 à 1 mn. En cause : un manque d’activité physique et une sédentarité précoce. En quelque 40 ans, les jeunes de 9 à 16 ans auraient perdu 25% de leurs capacités cardio-vasculaires, selon une étude australienne, qui vient d’être mise en avant par la Fédération française de cardiologie à l’occasion de l’édition 2016 des Parcours du Cœur Scolaires organisée entre le 29 mars et le 15 mai prochains.

Moins de 60 minutes chrono

Ils perdent aussi en endurance : « Concrètement, ils courent moins vite et moins longtemps : en 1971, un enfant courait 800 mètres en 3 min. En 2013, pour cette même distance, il lui en faut 4. Il est temps de recommencer à bouger ! » s’est alarmé le Professeur François Carré, cardiologue au CHRU de Rennes. D’autant que moins de 50% des enfants respecteraient les soixante minutes d’activité quotidienne préconisées par les autorités sanitaires françaises. Pour le président du Syndicat National des Pédiatres Français (SNPF), Francis Rubel, « le problème essentiel ce sont les parents. Ils doivent donner l’exemple aux enfants. » Et tôt : « A partir de 6 ans, il faut lui faire faire du sport, car après, vers 8-10 ans il est plus compliqué de les convaincre ». Cours, petit, sinon le vieux monde va te rattraper.