Journée de grève et manifestations le 26 janvier 2016

Déclaration du Bureau confédéral du 18 janvier 2016

Recommander cette page

Le Bureau Confédéral de Force Ouvrière soutient les fédérations de fonctionnaires Force Ouvrière qui appellent à une journée de grève et manifestations le 26 janvier 2016.

Gel du point d’indice depuis 2010 sans interruption, diminution des effectifs dans nombre de secteurs, inquiétudes fortes liées à la réforme régionale et à la Loi NOTRe, restrictions budgétaires, remises en cause de missions du service public constituent les raisons de la colère.

Il n’y a pas de République digne de ce nom sans service public à même d’assumer, pour ce qui le concerne, la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité.

Une délégation du bureau confédéral dont le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly participera à la manifestation parisienne.

A propos de cet article

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.