Portrait - FO Hebdo

Défense : Il forme les militants au combat syndical

, Valérie Forgeront

Recommander cette page

Ouvrier d’État, responsable FO pour les bases de Défense des Pays de Loire, Tony Froger est le formateur syndical de la Fédération FO de la Défense. À 55 ans, il apporte aux militants les outils qui leur permettront de porter leurs revendications.

Sa valise est toujours prête. Depuis 2011, Tony Froger est le monsieur formation de la Fédération FO de la Défense (FEDIASA FO), première organisation du ministère. Il se déplace dans toute la France pour apporter aux militants FO, personnels civils de la Défense (fonctionnaires, ouvriers d’État…), les connaissances syndicales « qui leur permettront d’être plus forts face à l’administration ». Ces formations, créées en 2008, « resserrent les liens entre les personnels et leur permettent de comprendre les revendications d’autres collègues au statut différent ».

550 adhérents formés en quatre ans

Du stage fédéral aux formations sur les commissions d’avancement des ouvriers d’État ou encore sur les commissions paritaires des fonctionnaires, Tony – ouvrier d’État depuis l’âge de 19 ans et logisticien au 2e RMAT (régiment du matériel) du Mans – a déjà formé plus de 550 adhérents FO. À l’issue de ces formations, certains s’investissent davantage dans le travail syndical. Pour Tony Froger, militant FO de longue date « parce que l’organisation affirme ses valeurs d’indépendance », c’est une fierté légitime. En effet, il a dû acquérir la maîtrise de certaines spécificités du droit syndical à la Défense. « Un gros investissement personnel ! J’ai dû m’imprégner, par exemple, de la réglementation propre aux fonctionnaires. » La reconnaissance de son travail est au rendez-vous. Le taux de satisfaction des militants atteint 97 %.