FO Hebdo n°3237 du 5 avril 2017 - FO Hebdo

Élections : FO décroche le bronze dans le privé

Recommander cette page

JPEG - 474.6 ko
© Olivier SAINT-HILAIRE/HAYTHAM-REA

Leadership - Avec 15,59 % des voix, la centrale confirme sa troisième place derrière la CFDT et la CGT.
Conventions collectives - Elle est représentative et pourra donc négocier dans les trois quarts des 458 branches.
Échéances - La prochaine mesure de l’audience prendra en compte les années 2017 à 2020 incluse.

Éditorial, par Jean-Claude Mailly
- Détermination, résistance et sang-froid

Événement 2-3
- Représentativité : FO confirme sa troisième place
- FO pourra négocier dans plus de 75 % des branches

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

Actualité 4-5
- FO signe la nouvelle convention d’Assurance chômage
- De plus en plus de travailleurs pauvres dans les pays riches
- Mobilité des fonctionnaires : un premier recul du gouvernement

Idées 6
- L’accès à la propriété en recul

Pratique 7
- Le chiffre de la semaine
- Un licenciement pour insuffisance professionnelle justifié ?

Entre militants 8
- Portrait - Une urgence : les personnes plutôt que la rentabilité

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

A propos de cet article

En complément

Éphéméride

27 juillet 1914

Manifestation des ouvriers parisiens contre la guerre
Suite à l’appel de l’Union des syndicats de la Seine, manifestation grandiose des ouvriers parisiens contre la guerre, sur les grands boulevards et dans les quartiers populaires. L’effervescence grandit au fur et à mesure que la menace de guerre se précise L’immeuble du journal Le Matin est gardé par (...)

Suite à l’appel de l’Union des syndicats de la Seine, manifestation grandiose des ouvriers parisiens contre la guerre, sur les grands boulevards et dans les quartiers populaires. L’effervescence grandit au fur et à mesure que la menace de guerre se précise L’immeuble du journal Le Matin est gardé par un cordon d’agents. Violentes charges de police contre les manifestants qui parcourent les rues parisiennes, en chantant « l’Internationale » et en criant « Vive la paix. À bas la guerre ».

Mes droits

Une question ? Une réponse