Communiqué de FO

Encore des économies à faire sur la santé !

, Jocelyne Marmande

Recommander cette page

Ce mercredi 13 avril 2016, le gouvernement vient de décider de diminuer d’un milliard d’euros supplémentaire les dépenses de santé. Au même moment, le Comité de suivi de l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) communiquait sur la très difficile tenue de l’objectif 2016, et donc de son probable dépassement.

Or, le réseau de l’Assurance maladie doit mettre en place cette année la Protection Universelle Maladie (PUMa), dispositif déjà compliqué à mettre en œuvre compte tenu des moyens humains et financiers actuels

Ces nouvelles restrictions budgétaires vont accroître les difficultés de gestion des Caisses d’Assurance Maladie, des hôpitaux publics, des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ce qui ne sera pas sans effet sur les droits réels de la population dans l’accès aux soins.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Jocelyne Marmande

Secrétaire confédérale - Secteur Protection sociale


Assurance Maladie - Allocations Familiales - Recouvrement - Commission nationale des Accidents du travail et Maladies Professionnelles - Prévention-Hygiène-Sécurité


Envoyer un message à Jocelyne Marmande

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.