Résolution du CCN - FO Hebdo

FO exige l’abandon immédiat des poursuites contre les syndicalistes

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

JPEG - 420.4 ko
Manifestation de soutien aux salariés d’Air France (affaire de la chemise arrachée) devant le tribunal de grande instance de Bobigny (93). Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Après avoir évoqué le procès des salariés d’Air France, Jean Hédou, secrétaire général de la FEETS FO (équipement, environnement, transports et services) a estimé qu’avec cette affaire, « l’appareil d’État a ouvert la boîte à claques », et que désormais il « nous réprime, parfois durement ». Plusieurs autres responsables FO ont témoigné de cette dérive, comme ceux du Bas-Rhin et du Doubs, où des militants sont poursuivis en justice pour avoir participé à des actions contre la loi El Khomri.

Menaces aussi sur les locaux syndicaux 

La résolution du CCN exige l’abandon immédiat de « toutes les poursuites contre les militants mis en cause ». Jean-Claude Mailly a annoncé que la confédération allait officiellement interpeller le garde des Sceaux sur cette question, mais aussi sur le fait que des collectivités locales remettent en question la mise à disposition de locaux aux unions départementales et locales, comme dans l’Eure ou la Haute-Marne, avec parfois des menaces d’expulsion pure et simple. 

A propos de cet article

Sur l’auteur

Evelyne Salamero

Journaliste - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 20 février de 08h00 à 08h30

    Public Sénat et Sud Radio
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de l’émission « Territoires d’Infos », en direct sur Public Sénat et (...)
  • Lundi 20 février de 10h45 à 10h50

    L’AFOC sur France 3
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)
  • Lundi 20 février de 13h45 à 13h50

    L’AFOC sur France 2
    Emission télévisée de l’Institut National de la Consommation, réalisée en partenariat avec l’AFOC : « (...)