FO Hebdo n°3235 du 22 mars 2017

Chaque semaine les articles du magazine et leur prolongement en ligne.

À la une

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly

Événement

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Actualité

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Pour compléter la lecture de l'hebdo

Idées

Pratique

Entre militants

Pour compléter la lecture de l'hebdo

  • Vivarte : les syndicats organisent la riposte

    , par Françoise Lambert

    Alors que la procédure officielle des plans de licenciements se met en route dans le groupe d’habillement, les syndicats FO, CGT, CFTC, CGC et SUD contre-attaquent. Ils veulent faire désigner un expert indépendant par le tribunal de commerce.

  • Vivarte : des plans pas vraiment sociaux

    , par Françoise Lambert

    La crainte des salariés de nouveaux plans de licenciements massifs et d’une cession d’enseignes a été confirmée en début de semaine. FO et les autres syndicats sont déterminés à lutter contre le dépeçage du groupe.

En complément

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.