Communiqué de FO

Force Ouvrière rend hommage à Mathias Hinterscheid qui vient de disparaitre

Recommander cette page

Il fut une figure éminente du syndicalisme européen, fondant les bases du dialogue social au niveau européen notamment au travers des discussions dites de Val Duchesse qui ont favorisé la négociation collective au plan européen, négociation aujourd’hui en panne.

Mathias Hinterscheid s’était notamment illustré au sein de la Confédération générale du travail du Luxembourg (OGBL) et avait contribué au succès de la Confédération européenne des syndicats (CES) dont il fut le secrétaire général de 1976 à 1991. Par la suite, il a continué son combat pour une Europe sociale en tant que conseiller du président de la Commission européenne, Jacques Delors.

Force Ouvrière exprime ses condoléances à ses proches ainsi qu’à la CES qui a perdu l’un de ses illustres bâtisseurs.

A propos de cet article

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.