Actualité - FO Hebdo

Grève victorieuse à La Sainte Famille

, Mathieu Lapprand

Recommander cette page

Au Robert, à la Martinique, les salariés du centre socio-éducatif ont obtenu gain de cause après une nouvelle grève. Le centre comprend deux crèches, chacune comptant de 60 à 80 enfants, ainsi qu’une Maison d’enfants à caractère social (MECS) accueillant 75 enfants. Sur les 135 salariés de ces trois établissements, 60 à 70 % étaient en grève entre le 14 et le 24 avril. À la suite d’une première grève en 2014, un accord avait été trouvé avec la présidence de l’association afin de mettre en place une grille salariale équivalente à la convention collective nationale des acteurs du lien social et familial (convention 3 218). Or une année plus tard, malgré les engagements pris, cette convention n’était toujours pas appliquée.

La première revendication résidait donc dans la mise en œuvre de cet accord. Mais si celui-ci était bloqué malgré l’engagement initial du président, c’est bien parce que la gouvernance de l’association faisait défaut. C’est pourquoi la seconde revendication des grévistes portait sur la réalisation d’un audit financier de la structure ou la démission de trois des membres du conseil d’administration. Les salariés estimant que ces trois administrateurs « historiques » de la structure bloquaient la mise en œuvre des accords sur les salaires conclus en 2014.

Après dix jours de grève, la négociation fut fructueuse : application de la convention 3 218, mise en place d’un compte épargne-temps (réservé aux cadres supérieurs jusqu’à présent) et enfin la réalisation d’un audit financier de la structure permettant de lui donner la visibilité dont elle a besoin.