Vigilance - FO Hebdo

Hôpital de Saint-Nazaire : des avancées pour le personnel de nuit ?

, Françoise Lambert

Recommander cette page

JPEG - 455.3 ko
© Jean Claude MOSCHETTI / REA

Le syndicat FO a suspendu son préavis de grève pendant une semaine. Histoire de voir si les dispositions prises par la direction satisfont les revendications.

Prise en charge dégradée des patients, recours excessif aux heures supplémentaires, épuisement du personnel : le syndicat FO de l’hôpital de Saint-Nazaire avait alerté à plusieurs reprises la direction des conséquences des sous-effectifs chroniques la nuit dans de nombreux services, notamment en gériatrie. Il a fini par déposer un préavis de grève reconductible à partir du 17 janvier 2016. Un préavis suspendu jusqu’au 26 janvier, après la décision de la direction de satisfaire certaines revendications.

Deux postes d’infirmiers et deux postes d’aides-soignants

Le syndicat a obtenu la création de deux postes d’infirmiers de nuit et de deux postes d’aides-soignants de nuit, en remplacement des arrêts de travail inopinés. La réunion hebdomadaire d’une cellule de veille est aussi au programme, pour organiser les remplacements des arrêts prévisibles, dans tous les services, le jour comme la nuit. « Nous avons noté des améliorations, mais des difficultés perdurent, indique Nathalie Pouhaut, secrétaire du syndicat FO. Nous avons notamment constaté que certains agents ont jusqu’à dix-sept jours de congés non pris sur 2015 à force d’être revenus travailler ; il convient donc de trouver une solution pour éponger ce reliquat. »

Les personnels de nuit doivent se réunir en assemblée générale le 26 janvier, pour faire le point et décider de l’opportunité de lancer la grève. 

A propos de cet article

Sur l’auteur

Françoise Lambert

Journaliste FO Hebdo - Santé - Retraite

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir