L’éditorial du Secrétaire général - FO Hebdo

J-C Mailly : « Une revue que tous les candidats à l’élection présidentielle devraient lire »

, Jean-Claude Mailly

Recommander cette page

JPEG - 440.3 ko
Photographie : F. Blanc (CC BY-NC 2.0)

Combien de fois n’a-t-on pas entendu dire que la France n’est pas réformable, notamment dans les domaines sociaux et du travail ?

Combien de fois n’a-t-on pas entendu des responsables politiques et patronaux vilipender la rigidité des relations du travail ou l’épaisseur du Code du travail, responsables à leurs yeux du chômage ?

À toutes celles et ceux qui pensent ainsi, je leur conseille la lecture de la dernière Chronique internationale de l’IRES [1], intitulée : « Des réformes du marché du travail pour quelles performances ? ».

On y relève notamment qu’entre 2000 et 2014 il y a eu en France 165 réformes relatives au marché du travail !

On y relève également que rien ne démontre que plus de flexibilité ou de dérégulation favoriserait l’emploi et l’activité économique.

On y relève encore que les réformes (ou plutôt contre-réformes) en la matière ont désécurisé des salariés et sécurisé les employeurs, car elles sont liées à une doctrine néolibérale élaborée notamment par l’OCDE, puis suivie par la Commission européenne et la BCE conformément aux traités signés par les gouvernements.

Tous les candidats à l’élection présidentielle devraient prendre le temps de lire cette analyse (dossier no 155 – septembre 2016).

Face à ce qui apparaissait comme la chronique d’un échec annoncé et maintenant avéré, il est plus qu’urgent de remettre les pendules à l’heure du progrès économique et social, sur le plan européen et national.

Nos analyses et intuitions étaient bonnes. Il faut maintenant que nos revendications aboutissent par la négociation ou, à défaut, par l’action. 

Notes

[1Institut de recherches économiques et sociales, au service des syndicats.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Jean-Claude Mailly

Secrétaire général de FO


Marche générale de l’Organisation - Expression publique - Relations avec les Fédérations Nationales et les Unions Départementales - CSI/CES


Envoyer un message à Jean-Claude Mailly

Site internet : https://twitter.com/jcmailly

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Éditoriaux

Abonnez-vous à la lettre d’information « Éditoriaux de Jean-Claude Mailly »

Éphéméride

23 mars 1924

Publication du nouveau programme minimum de la CGT
Ce programme contient les revendications de la classe ouvrière. En premier lieu : la reconnaissance du droit syndical pour tous et applicable aux colonies et aux pays sous protectorat, puis l’amnistie et la réintégration de tous les révoqués. La Confédération Générale du Travail demande l’institution (...)

Ce programme contient les revendications de la classe ouvrière. En premier lieu : la reconnaissance du droit syndical pour tous et applicable aux colonies et aux pays sous protectorat, puis l’amnistie et la réintégration de tous les révoqués. La Confédération Générale du Travail demande l’institution des Assurances Sociales, la révision et le perfectionnement des lois relatives aux accidents du travail et aux maladies professionnelles ; une protection vigilante et sévère de la femme et de l’enfant dans l’industrie ; le respect réel de la loi de 1919 sur la journée de huit heures. La CGT réclame en outre un contrôle ouvrier par lequel le prolétariat organisé pourra surveiller et combattre les influences capitalistes et, enfin, l’organisation effective de la paix par le désarmement, par le recours obligatoire à l’arbitrage pour trancher les différends internationaux.