Expositions

L’art contemporain met le « travail à l’œuvre » à Reims, Metz et Sélestat

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Le travail sous toutes ses formes est la thématique d’une exposition réunissant dans trois grandes villes de l’Est, des œuvres d’art contemporain issues des trois Frac (Fonds régional d’art contemporain) du « Grand Est » (Champagne, Lorraine et Alsace).

Les artistes parlent souvent de travail quand ils évoquent la thématique directrice de leurs œuvres. Voici aujourd’hui que leur travail est le travail. Du moins ceux qui ont été réunis autour du cycle d’expositions intitulé « Le travail à l’œuvre ». Au total trois expositions présentées jusqu’à la rentrée dans trois grandes villes du Grand Est, Reims, Metz et Sélestat, par les Frac du Grand Est. Créés en 1982, les Frac les Fonds régionaux d’art contemporain, sont chargés, avec les conseils régionaux, de constituer des collections publiques d’art contemporain et des les diffuser auprès de différents publics et d’inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle.

Les artistes au turbin

Pour travailler au cœur le thème, à Reims, au Frac Champagne-Ardenne, l’exposition de groupe s’est intitulée « L’alternative » et veut ouvrir un champ de réflexion sur la question du comment travailler autrement. À Metz, au « 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine », exposition collective et intersectionnelle « Ressources Humaines » a choisi d’aborder la dimension sociale, morale et invisible du travail, en réhabilitant réhabilite le travail des « invisibles » de la femme de ménage à la stagiaire. À Sélestat (Bas-Rhin), le Frac Alsace a opté pour un artiste seul, l’artiste berlinois Michael Beutler, qui y présente son installation monumentale « Pipeline Field », à base de Tetra Pak®, fil de fer et machines de production en bois et métal, œuvre déjà vue à Toulouse comme à Stockholm et Bâle, aussi transfrontière que les pipelines mais à l’évidence plus démontable et recyclable. Ce cycle d’expositions est également l’occasion de découvrir des documents d’archive provenant du Musée de l’Histoire vivante de Montreuil et des Archives Nationales du Monde du Travail à Roubaix. Les organisateurs ont tenu à préciser que s’ils ne sont pas dans la revendication frontale, ces artistes cherchent tous, par leurs productions, à repenser – plus que renverser – l’ordre établi. Et c’est déjà tout un travail.

« Le travail à l’œuvre », exposition de groupe.
- à Reims : « L’alternative », jusqu’au 17 septembre 2017 (hormis la fermeture estivale du 2 au 22 août), au Frac Champagne-Ardenne, 1 place Museux 51100 Reims. Entrée libre. Pour aller plus loin : https://www.frac-champagneardenne.org
- à Metz : « Ressources humaines », du 23 juin au 5 novembre 2017, au 49 Nord 6 Est - Frac Lorraine, 1 bis rue des Trinitaires 57000 Metz. Entrée libre. Pour aller plus loin : https://www.fraclorraine.org/
- à Sélestat : « Pipeline Field » de Michael Beutler, du 1er juillet au 5 novembre 2017 (du mercredi au dimanche de 14h à 18h), au Frac Alsace, 1 route de Marckolsheim 67600 Sélestat. Entrée libre. Pour aller plus loin : http://www.culture-alsace.org/art-contemporain/