FO Hebdo n°3242 du 17 mai 2017 - FO Hebdo

L’État jugé responsable des lenteurs de la justice prud’homale

Recommander cette page

JPEG - 379.2 ko
Le conseil de prud’hommes est compétent pour régler un conflit entre un salarié et son employeur. © Jean-Claude MOSCHETTI / REA

Réparation - Un tribunal indemnise 84 salariés, soutenus par FO, qui avaient attendu 30 mois la décision les concernant.
Élargissement - Les syndicats s’étaient joints à l’action pour dénoncer le manque de moyens alloués aux conseils de prud’hommes.
Renouvellement - Les nouveaux conseillers commenceront leur mandat le 1er janvier 2018. FO en comptera un peu plus de 1 150.

Editorial, par Jean-Claude Mailly
- Nous ne faisons pas de procès d’intention, mais nous serons particulièrement attentifs et exigeants

Événement 2-3
- Lenteur des prud’hommes : salariés et syndicats gagnent contre l’État à Marseille
- Renouvellement des conseillers : le processus s’accélère

Actualité 4-5
- À Sète, les marins de Jifmar mobilisés pour leurs droits
- Magistrats : FO est désormais représentative
- Accueil des migrants : les agents marseillais demandent des moyens
- Ordonnance : un dispositif de plus en plus utilisé
- États-Unis : l’ascenseur social en panne

Idées 6
- Retour à l’emploi : l’aide financière à la mobilité est déterminante

Pratique 7
- Le chiffre de la semaine
- Du talc à l’amiante

Entre militants 8
- Portrait - Assistant parlementaire certes, syndicaliste aussi

A propos de cet article

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 07h40 à 08h00

    RMC
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC
  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.