FO Hebdo n°3234 du 15 mars 2017 - FO Hebdo

L’organisation du travail bouleversée par le numérique

Recommander cette page

JPEG - 255.6 ko
Face au numérique, les salariés doivent se prémunir aussi bien de l’augmentation de leur charge de travail que d’une possible surveillance accrue par leur employeur. © HAMILTON / REA

Paradoxe - Smartphones, tablettes et autres ordinateurs portables servent également à augmenter la charge de travail.
Big Brother - Ils sont aussi utilisés pour renforcer la surveillance du salarié, voire récolter ses données personnelles à son insu.
Anticipation - Le Code du travail et les conventions collectives suffiront-ils à protéger individuellement les travailleurs ?

Éditorial, par Jean-Claude Mailly
- Fraternité, solidarité, coopération

Événement 2-3
- Quand le numérique cache un renforcement du lien de subordination
- Surveillance et protection des données : les salariés ont des droits à défendre

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

Actualité 4-5
- Restructuration de France Galop : FO dénonce l’absence de dialogue social
- Une semaine de débrayages chez Calaire Chimie
- Fonctionnaires : unanimité syndicale contre la mobilité forcée
- Travail dominical : une fois la loi votée, Bricorama baisse les salaires
- Dis-moi dans quelle branche tu travailles, je te dirai combien tu gagnes

Idées 6
- Pays-Bas : de la flexisécurité à l’hyperflexibilité

Pratique 7
- Le chiffre de la semaine
- Souriez, la « République numérique » vous protège
- Agenda

Entre militants 8
- Portraits - Deux générations et un même engagement
- Disparition de Pierre Marleix

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

A propos de cet article

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.