Livre

La ferme des animaux d’Orwell en BD : le stalinisme mis en mille cases

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

JPEG - 458.3 ko
Dessins de Norman Pett

Une des plus virulentes critiques du totalitarisme soviétique transposée pour le neuvième art. Rééditée pour la première fois, elle est publiée le 15 novembre 2016.

Tous les animaux sont égaux, mais il y en a qui le sont plus que d’autres : c’est la proclamation du régime qui s’est solidement établi en faisant taire toute opposition dans La Ferme des animaux. Bien qu’il ait achevé son livre depuis 1944, l’écrivain britannique George Orwell (1903-1950), ne parvient à le publier qu’en 1945, après beaucoup de difficultés des deux côtés de l’Atlantique, mais surtout en France où il faudra attendre 1947. Il raconte la révolte des animaux dans une ferme. Ayant chassé les humains, ils se voient confrontés à l’accaparement du nouveau pouvoir.

L’identification est assez aisée : c’est principalement l’URSS stalinienne, qu’Orwell a pu voir à l’œuvre après avoir rejoint les rangs des républicains espagnols fin 1936, mais aussi le totalitarisme sous toutes ses formes. Il déclarera d’ailleurs : Tout ce que j’ai écrit de sérieux depuis 1936 a été écrit, directement ou indirectement, et jusque dans la moindre ligne, contre le totalitarisme et pour le socialisme démocratique. En font partie, 1984 et La ferme des animaux.

De retour d’Espagne, Orwell avait été marqué par le fait que les esprits qu’il croyait éclairés étaient quand même atteints par la désinformation pratiquée aussi bien par l’URSS que les démocraties occidentales. Il détestait l’idéologie qui sous-tendait alors certaines bandes dessinées américaines de super-héros. Orwell avait bien pensé à l’utilisation du dessin pour son livre, mais c’était sous la forme d’une version illustrée, envisagée vers 1946. Outre-Atlantique, après avoir regimbé à la sortie du livre et même saisi des stocks d’une édition en ukrainien pour les donner aux Soviétiques, les services de renseignements américains parviennent à en acquérir les droits peu après la mort d’Orwell en 1950 et s’arrangent pour sortir en 1954 une version en dessin animé (Halas and Batchelor Cartoon Films), édulcorée des critiques sociales contenues dans le livre, notamment contre la capitalisme.

Les Britanniques choisissent la forme d’une bande dessinée mais restent fidèles au texte, la diffusant sans doute à partir de 1951. C’est elle qui est aujourd’hui rééditée pour la première fois ce 15 novembre, aux éditions de l’Echappée, à partir d’une édition en créole (également incluse). Dans une lettre, Orwell avait confié en 1946 : J’ai simplement essayé de dire : Vous ne pouvez pas avoir une révolution si vous ne la faites pas pour votre propre compte ; une dictature bienveillance, ça n’existe pas..

« La Ferme des animaux » de George Orwell, transposée en bandes dessinées, aux éditions de l’Echappée, Série Action graphique, 80 pages.
Sortie : 15 novembre 2016. Prix : 15 €

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Dimanche 24 septembre de 12h00 à 13h00

    RTL – LCI
    Jean-Claude Mailly sera l’invité du « Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI », présenté par Benjamin (...)