La force de l’information

Europe

Grèce : 7 ans d’austérité et un peuple qui résiste encore

, Evelyne Salamero

Recommander cette page

JPEG - 1.1 Mo
Grèce, grève générale du 17 mai 2017 (Athènes). © Nikolas Georgiou/ZUMA/REA

Le Parlement grec vient d’adopter à une courte majorité un nouveau paquet de mesures d’austérité proposé par le gouvernement Tsipras, dont une baisse des pensions de retraites, la quatorzième depuis 2010. Encore cette fois, l’appel à la grève générale lancé par les organisations syndicales a été massivement suivi.

Articles de cette rubrique

En complément

Éphéméride

26 mai 1904

Une étrange tentation de corruption
Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des (...)

Que se passa-t-il exactement ? Des entrepreneurs et arçonniers offrirent 50 000 francs à Manot, secrétaire général du syndicat international des dockers pour organiser inopinément une grève de la corporation sur les quais de Marseille. Surpris par une telle sollicitation intempestive de la part des patrons, Manot, comprit aussitôt la provocation suspecte. Toutefois, il accepta les 50.000 francs qu’il versa aussitôt à la caisse du syndicat. Les entrepreneurs provocateurs n’eurent pas la grève qui camouflait, en vérité, un marchandage.
En revanche, le procureur de la République ouvrit une information judiciaire contre « les auteurs de la corruption qui furent poursuivis pour avoir à l’aide de manœuvres frauduleuses, tentés d’amener une cessation concertée du travail sur les quais de Marseille ».
Démasqués, les entrepreneurs coupables de corruption, décidèrent cyniquement d’attaquer Manot en diffamation !