FO Hebdo n°3220 du 23 novembre 2016 - FO Hebdo

Le comité d’entreprise, plus indispensable que jamais

Recommander cette page

JPEG - 907.2 ko
Les œuvres sociales des CE sont dans le collimateur du gouvernement, qui espère récupérer 1,4 milliard d’euros de recettes. ©Pascal SITTLER/REA

Bouleversement - La loi d’août 2015 a modifié les prérogatives des instances représentatives du personnel et le rôle des élus.
Menaces - Régulièrement, les gouvernements tentent de remettre en cause le régime social des avantages versés par les CE aux salariés.
Progrès - FO revendique l’extension des activités sociales et culturelles (ASC) aux salariés des Très petites entreprises (TPE).

Éditorial, par Jean-Claude Mailly
- Élections TPE : la campagne est prolongée d’un mois

Événement 2-3
- Une complexification de la mission des élus du comité d’entreprise
- La menace d’une taxation plane sur les œuvres sociales des CE
- Des activités sociales et culturelles dans les TPE

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

Actualité 4-5
- Les CAF se rebiffent
- Formation : FO craint le démantèlement de l’Afpa
- En 2015, la rémunération des grands patrons français a progressé de 20 %
- La Chine vient d’être interpellée par le Comité de la liberté syndicale de l’OIT
- Les élections dans les TPE commenceront le 30 décembre

Idées 6
- Revenu universel : une fausse bonne idée

Pratique 7
- Le chiffre de la semaine
- Cassation : transfert de salariés avec prime contre acquis
- Agenda

Entre militants 8
- Militants tout-terrain

+ SUR LE SITE FORCE-OUVRIERE.FR

A propos de cet article

En complément

Éphéméride

22 juin 1870

Procès contre la section française de l’Internationale
Le gouvernement de Napoléon III intente un procès contre la section française de l’Internationale considérée comme une société secrète subversive, et qui a joué un rôle déterminant dans l’action revendicative du prolétariat, dans la préparation des rêves et des luttes émancipatrices, dirigées par Varlin, (...)

Le gouvernement de Napoléon III intente un procès contre la section française de l’Internationale considérée comme une société secrète subversive, et qui a joué un rôle déterminant dans l’action revendicative du prolétariat, dans la préparation des rêves et des luttes émancipatrices, dirigées par Varlin, Benoît Malon et Frankel.