Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

Le pouvoir d’achat a baissé pour 81% des Français

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

81 % des Français considèrent que leur pouvoir d’achat a baissé ces dernières années, selon un sondage publié le 30 mars et mené du 25 au 27 mars. Chez les retraités, le pourcentage monte à 88%. On trouve quand même 12% de Français à estimer que leur pouvoir d’achat a augmenté et 7% à penser qu’il est resté le même. Quand ils vont faire des courses alimentaires 37% sont à 5 euros près (dont 17% à un euro près) et ce sont à 51% des ouvriers. 19% ne comptent pas vraiment... Les Français sont d’ailleurs 76% à être contre une augmentation de deux points (20% à 22%) du taux normal de TVA pour que la consommation finance le système social.

Gros coup de pouce au Smic : 8 Français sur 10 pour

Cette enquête révèle aussi que 82% des Français ne serait pas contre l’augmentation du Smic de 10% et que 57% en faveur d’une revalorisation pour les fonctionnaires. 45% des Français bouclent tout juste leur budget, 11% puisent en partie dans leurs économies, et 9 % vivent à découvert, grâce à un ou plusieurs crédits. Seuls 1% arrivent à mettre beaucoup d’argent de côté et 34% un peu. Les postes de budget souffrant de difficultés financières importantes sont principalement les loisirs et la santé.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Mercredi 24 mai de 18h45 à 19h15

    France Info TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Emmanuel Cugny dans « L’interview éco » sur France Info et (...)

Éphéméride

24 mai 1958

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy (...)

On apprend l’arrivée en Corse de parachutistes qui soutiennent un comité de salut public, créé à l’exemple et à l’instigation de celui d’Alger le 13 mai. Là, le 15 mai, le« Vive de Gaulle »de Salan a de larges échos ; le 19, de Gaulle déclare qu’il se tient à la disposition du pays ; Antoine Pinay puis Guy Mollet prennent contact avec lui.