Communiqué de FO

Les chiffres du chômage : l’ascension continue

Recommander cette page

Les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en février 2016 viennent de paraitre et révèlent une situation à la fois complexe et inquiétante.

Ainsi, le nombre de demandeurs d’emploi, sans emploi et tenus de rechercher un emploi (cat. A) augmente de 1,1% ce qui représente 38 400 personnes de plus au chômage en un seul mois ! Or sur la même période, le nombre de demandeurs d’emploi en activité réduite à diminué (-1,9% pour les catégories B et C) ce qui laisse à penser que les personnes inscrites à Pôle emploi sont dans une situation de plus en plus précaires puisqu’elles n’arrivent même plus à trouver une activité réduite, un emploi à temps partiel.

La situation des personnes de 50 ans et plus sur le marché du travail ne s’améliore toujours pas et celle des jeunes de moins de 25 ans est toujours instable puisque ce mois-ci, le nombre de jeunes inscrits en catégorie A (sans emploi) augmente de 0,5%.

Face à cette situation, Force Ouvrière revendique des mesures en faveur de l’investissement public et de soutien à l’investissement privé, des hausses de salaires et traitements, afin de relancer la demande et la consommation pour permettre la création d’emplois indispensable à la résorption du chômage de masse.

Aussi, FO s’oppose à la logique économique libérale du projet de loi dit « travail » et considère que faciliter les licenciements notamment économiques et diminuer les droits des travailleurs ne facilitera pas les embauches tout simplement parce que cela ne créera pas d’emploi.

C’est pourquoi Force Ouvrière réaffirme que le social, les droits des travailleurs, le code du travail ne sont pas des freins au développement économique du pays et à l’emploi et que s’y attaquer ne fait que stigmatiser les travailleurs, opposer les personnes en emploi et les chômeurs, mettant ainsi en danger la cohésion sociale et la solidarité nationale.

Ce sont l’ensemble de ces revendications que Force Ouvrière portera lors de la journée de mobilisation du 31 mars 2016.

A propos de cet article

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Newsletter - Communiqués

Abonnez-vous à la lettre d’information « Communiqués de Force Ouvrière »

Agenda

Tous les événements à venir

Éphéméride

25 septembre 1945

En France, ouverture du congrès constitutif de la Fédération syndicale mondiale, à Paris, au Palais de Chaillot. Cette tentative d’unification internationale se heurte à la volonté hégémonique des partis communistes inféodés à Moscou et qui veulent utiliser les syndicats comme courroies de transmission. Le (...)

En France, ouverture du congrès constitutif de la Fédération syndicale mondiale, à Paris, au Palais de Chaillot. Cette tentative d’unification internationale se heurte à la volonté hégémonique des partis communistes inféodés à Moscou et qui veulent utiliser les syndicats comme courroies de transmission. Le résultat sera la scission qui, en 1949, donnera naissance à la Confédération internationale des syndicats libres, dont, en France, la CGT-FO est membre fondatrice.