Événement - FO Hebdo

Loi Travail : créer les conditions pour réussir la manifestation du 14 juin

, Nadia Djabali

Recommander cette page

Manifestation contre la loi Travail du 26 mai 2016 à Paris. F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0 - flickr.com/force-ouvriere

Alors que la mobilisation contre la loi Travail prend de l’ampleur, les appels au dialogue se multiplient au sein de la majorité. Les appels à la grève également, chez les cheminots, électriciens et gaziers, routiers et salariés des raffineries.

Le ton monte : après les grèves et les blocages chez les routiers, chez les cheminots et dans les raffineries, les centrales nucléaires sont entrées dans la danse. Le 26 mai, des milliers de manifestants sont venus gonfler les effectifs des défilés et rassemblements : 100 000 personnes ont été décomptées à Paris. Cette huitième journée de mobilisation conserve le même objectif : le retrait de la loi Travail.

#FO14juin #LoiTravail
PDF - 94.9 ko

« Pour discuter, il faut être deux », remarque Jean-Claude Mailly sur le plateau de BFM TV. Or, s’agissant de la loi Travail, la concertation et le dialogue ne figurent pas dans la boîte à outils du gouvernement, comme l’exige l’article L1 du Code du travail.

François Hollande n’a toujours pas répondu au courrier de l’intersyndicale qui demandait un rendez-vous à l’Élysée. Et les propos du Premier ministre n’invitent guère à une ouverture de négociations.

Grèves et votations

Ce mutisme gouvernemental n’a cependant pas entamé la détermination des salariés contre le projet de loi. La semaine qui vient s’annonce très active : les cheminots et le secteur aérien seront à nouveau en assemblées générales. Et forts de cette dynamique, FO, la CGT, la FSU, Solidaires ainsi que les trois organisations étudiantes appellent à amplifier le mouvement. Sous quelles formes ? En multipliant grèves et assemblées générales dans toutes les professions. En organisant des votations dans les entreprises, les administrations et les lieux d’études. Et en s’organisant pour qu’à Paris, le 14 juin, la manifestation nationale fasse le plein. 

Projet de loi Travail : bulletin de votation citoyenne à retourner par courrier à Force Ouvrière - Secteur juridique, 141, avenue du Maine, 75014 Paris ou par courriel à votation@force-ouvriere.fr
PDF - 222.6 ko

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

19 novembre 1915

Exécution de Joe Hill, syndicaliste et chanteur
Joe Hill, né Joel Emmanuel Hägglund Joe Hill (de son vrai nom Joël Emmanuel Hagglund, né en Suède en 1879 et immigré aux États-Unis en 1902), poète, compositeur, chanteur populaire et militant syndicaliste, passé par les armes d’un peloton d’exécution en Utah. Après un procès truqué, le 19 novembre (...)
Joe Hill, né Joel Emmanuel Hägglund

Joe Hill (de son vrai nom Joël Emmanuel Hagglund, né en Suède en 1879 et immigré aux États-Unis en 1902), poète, compositeur, chanteur populaire et militant syndicaliste, passé par les armes d’un peloton d’exécution en Utah. Après un procès truqué, le 19 novembre 1915, il fût condamné pour meurtre dans des circonstances douteuses. Ses dernières paroles furent : « Ne vous affligez pas sur mon sort, organisez-vous ! ».