Mobilisation - FO Hebdo

Loi Travail - Une journée de mobilisation à l’ombre du 49-3

, Evelyne Salamero, Nadia Djabali

Recommander cette page

JPEG - 648.1 ko
Manifestation du 5 juillet 2016 à Paris contre le projet de loi Travail. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Ce mardi 5 juillet, la journée de manifestations et de rassemblements coïncide avec le second recours au 49-3. Manuel Valls l’a annoncé dès l’ouverture des débats à l’Assemblée nationale, soit moins d’une heure après le départ de nombreuses manifestations.

L’autoritarisme du gouvernement aura donc jalonné le parcours du texte de loi. De quoi alimenter la certitude chez de nombreux militants que le combat contre la loi Travail est loin d’être terminé.

Le 5 juillet, plusieurs dizaines de rassemblements et de manifestations ont essaimé dans tout le territoire. Le coup d’envoi de la mobilisation a simultanément été envoyé à 10h à Châteauroux, Belfort, Lorient, La Rochelle et Saint-Étienne.

« Rendez-vous à la rentrée ! »

À Marseille, environ 10 000 personnes se sont rassemblées devant la préfecture. Une motion déposée par les organisations syndicales avertit que si le gouvernement fait usage du 49-3, la mobilisation continuera pour l’abrogation de la loi. Pour FO, la rentrée marseillaise sera marquée par un grand meeting le 8 septembre avec Jean-Claude Mailly. René Sale, membre du bureau de l’UD, souligne un climat social inhabituel à cette période de l’année, avec des grèves sporadiques : « L’été s’annonce mouvementé avec déjà pas mal de conflits qui s’arrêtent quand d’autres partent, notamment dans le secteur hospitalier. »

JPEG - 744.3 ko
Manifestation du 5 juillet 2016 à Paris contre la loi Travail alors que Manuel Valls vient d’annoncer le recours de nouveau au 49-3 devant l’Assemblée nationale. La manifestation parisienne partait de la place d’Italie pour s’achever place de la Bastille. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

À Toulouse aussi, environ 10 000 personnes ont défilé. « Rendez-vous à la rentrée ! », prévient Serge Cambou, secrétaire général de l’UD FO. À Châteauroux : 250 manifestants au lieu de 500 habituellement, mais « des actions sont prévues cet été, comme des distributions de tracts dans les zones commerciales ».

« Nous ne laisserons pas tomber »

À Paris, on profite de la manifestation pour diffuser les tracts appelant au meeting qui doit se tenir le lendemain au gymnase Japy. En tête du cortège, on sait déjà que la marche vers le 49-3 est inexorable. Pour Pascal Pavageau, secrétaire confédéral FO, il n’est pas possible qu’un texte aussi fondamental passe avec le 49-3. « Un texte qui est minoritaire sur le plan syndical, sur le plan patronal et au niveau du Parlement, martèle-t-il. Un texte qui va entraîner la perte de droits et de salaire pour l’ensemble des salariés. »

JPEG - 900.5 ko
Pascal Pavageau, Secrétaire confédéral Force Ouvrière, à la manifestation parisienne du 5 juillet 2016 contre le projet de loi Travail. Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Un système de veille permanent sur toutes les conséquences de l’application de la loi Travail doit être mis en place prochainement.

Jean-Claude Mailly avait prévenu : « Si le projet de loi Travail est voté en l’état, nous ne laisserons pas tomber. »

A propos de cet article

Sur les auteurs

Evelyne Salamero

Journaliste - Rubrique internationale

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Dossiers sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 22 mai de 19h40 à 19h55

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité d’Apolline de Malherbe sur BFM TV.
  • Mardi 23 mai de 07h40 à 08h00

    France Info
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de France Info.