Portrait - FO Hebdo

Marie-José Lecadre : une militante « Onet »

, Nadia Djabali

Recommander cette page

Déléguée du personnel, déléguée syndicale, secrétaire de CE et élue au CCE, Marie-José Lecadre a 55 ans et dix-sept années de ménage au sein de l’entreprise de nettoyage Onet à Vannes.

Pas facile le syndicalisme dans le secteur du nettoyage. Les salariés sont disséminés sur plusieurs sites, les rencontres sont rares et le dialogue difficile à mettre en place. La situation de Marie-José Lecadre ne déroge pas à cette règle. Elle travaille seule dans une entreprise d’insertion à Vannes. Lever à 3h et demie du matin. Ménage de 5h à 8h. Puis délégation FO. Et ménage, encore, en fin de journée.

En 2008, Marie-Jo a monté avec une de ses collègues la section syndicale FO chez Onet à Vannes. « Comme nous n’arrivions pas à obtenir ce que nous voulions, nous avons pris rendez-vous avec l’inspecteur du travail. » « Faites-vous aider par un syndicat », leur a-t-il suggéré. Elles ont donc fait « le tour des popotes » et ont rencontré Pierrick Simon, le secrétaire général de l’UD du Morbihan.

De deux personnes en 2008, la section est passée à une douzaine d’adhérents. L’idée est d’élargir l’action du syndicat à tout le Morbihan. « J’aimerais que l’on prenne plus en compte le bien-être des salariés, nous dit Marie-Jo. Car c’est de plus en plus difficile, surtout quand les salariés vieillissent. » Ce qui la rend très fière ? Présenter des dossiers aux prud’hommes. « Cela demande d’aller au-delà de tes connaissances. Je ne pensais pas que j’aurais pu faire ça un jour. Et ça c’est beau. »