Emplois et salaires

Médias : le malaise des journalistes radio de franceinfo

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

La direction ayant cédé in extremis à ses principales revendications, le SNJ-FO a levé son appel à la grève du 15 décembre auprès des salariés de la radio franceinfo. Les négociations doivent se poursuivre le 20 décembre. Trois mois après le lancement de la chaîne publique d’information en continu sur la TNT, le malaise est réel au sein de la rédaction de l’antenne, qui craint la dégradation de ses programmes au profit de la télévision.

La priorité à la radio est enfin reconnue, se félicite le syndicat des journalistes SNJ-FO de Radio France dans un communiqué rédigé dans la soirée du 14 décembre. Il a donc levé vers 21 heures l’appel à la grève lancé pour le 15 décembre auprès de la centaine de salariés de franceinfo pour défendre la qualité des programmes sur les ondes. L’appel a été maintenu par les syndicats CGT et SNJ.

Avec le lancement le 1er septembre de la chaîne publique d’information franceinfo sur le canal 27 de la TNT, en partenariat avec France Télévisions, France 24 et l’Ina, le personnel de la radio craint une dégradation de l’antenne au profit de la télévision.

Les syndicats dénonçaient notamment la volonté de la direction de supprimer certains rappels de titres tôt le matin et en soirée sur les ondes, ainsi que la création d’un journal télévisé produit par la radio, à la demie de chaque heure. Ils revendiquent également une rémunération supplémentaire au titre du droit à l’image lorsque les journalistes participent à la chaîne de télévision publique.

Reprise des négociations le 20 décembre

Nous refusons que la radio soit dénaturée par la télévision, explique Olivier Martocq, délégué FO à franceinfo. Notre audience ne cesse de grimper, nous avons plus de 4 millions d’auditeurs, alors que la TNT ne démarre pas.

Dans la soirée du 14 décembre, la direction a finalement cédé sur les trois points de revendication. Elle réaffirme la position primordiale de l’antenne radio dans l’élaboration de sa stratégie et la préservation des moyens, se félicite le SNJ-FO dans son communiqué. Elle propose désormais un journal TV et un journal radio séparés à la demie de chaque heure, tous deux produits par la radio. Les rappels de titres sont maintenus. Les contenus radio seront mieux exposés sur le site internet franceinfo.fr.

La négociation sur la rémunération supplémentaire aura lieu le 20 décembre. Cette somme ne doit pas être inférieure à la moyenne des accords signés dans le privé prévient Olivier Martocq. Le syndicat, qui reste mobilisé, attend cette négociation pour voir quelle suite donner au mouvement de colère.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément