Le chiffre de la semaine - FO Hebdo

Nuisances cancérogènes : 2,6 millions de salariés concernés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

2,6 millions de salariés, soit plus d’un salarié sur 10, 12% exactement, ont été exposés à au moins une nuisance cancérogène en 2009-2010 a révélé une étude parue dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) de l’agence sanitaire Santé publique France le 13 juin. Parmi ces salariés, 757 000, soit 30%, l’ont été à au moins deux cancérogènes et 264 650 à au moins trois.

Travailler de nuit nuit à la santé

Les salariés exposés sont à 78% des hommes, pour les trois quarts des ouvriers, plus de la moitié étant qualifiés, à 15% des femmes en âge de procréer (moins de 45 ans) et à 7% des seniors. Les secteurs les plus concernés sont ceux de la réparation automobile (79%), du BTP (40%), de la métallurgie, de la mécanique, du transport, de la maintenance et du bois, qui emploient une main-d’œuvre plutôt masculine. Concernant les salariées, les expositions les plus nombreuses à une nuisance cancérogène ont été constituées par le travail de nuit, classé probable (au moins 45 nuits par an) et lié à une augmentation du risque du cancer du sein. Les autres expositions fréquentes l’ont été aux rayonnements ionisants (cancérogène avéré), au formaldéhyde et aux médicaments anticancéreux.