Internet et Inernet

Quand le monde de l’entreprise se fait découper en cyber sketchs hachés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

Théâtre et cinéma ont sérieusement commencé à se pencher sur le monde du travail, maintenant c’est autour d’internet, et surtout d’Inernet, une bande de vibrillonnant drilles, qui allume la vie en entreprise avec un humour pas aussi absurde qu’il en l’air.

Le monde de l’entreprise n’est certes pas le seul sujet abordé par Inernet mais il en est l’une des principales cibles. Notamment dans les sketchs des séries, des web-séries plus exactement, intitulées Le Département, La jungle, avec hyène dans le placard et ragondin dans le tiroir, et Le stagiaire, pour laquelle il est précisé que « trois stagiaires de 89 ans ont été sacrifiés pendant le tournage ».

Vite et fort

Inernet (http://www.inernet.fr) frappe vite et fort : des formats ultra courts, hachés, comme le veut désormais la loi du genre, sur le Net. Résultat : depuis 2015, des centaines de milliers de vues presque pour chaque sketch (en fait, des « skech », sans « t », comme inernet et internet) sur youtube. Malgré certains « skechs » cédant à l’absurde pour l’absurde, recette obligée, Inernet se situe cependant loin du « c’est en faisant n’importe quoi, qu’on devient n’importe qui », ou plutôt quelqu’un sur le Net. Notamment pour ce qui concerne le monde du travail : le ressort en est souvent le rapport de force de plus en plus défavorable aux salariés, et a fortiori aux stagiaires, et les situations kafkaïennes qui en découlent. A voir vite avant que la loi Travail ne rende les sketchs obsolètes. Et les situations encore plus tragico-absurdes.