Commerce

Quand les dents de la répression rayent le parquet de la République Sociale

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Communiqué de la FEC-FO - Section Fédérale du Commerce

Après une année 2015, d’une rare violence au niveau social avec une agression permanente contre nos conquêtes sociales, 2016 s’annonce dans la même lignée avec une touche de répression syndicale.

Dans le commerce, les plans de restructurations et de destructions d’emplois continuent, dans le groupe Vivarte (La Halle aux Chaussures, Kookai…), dans le groupe Primavista (Primaphot, ABC photo…), les Galeries Lafayette, Fabio Lucci, La Grande Récrée, Pixmania…

Pour FO Commerce, toutes ces décisions qui mènent les salariés à des situations de précarisation extrême et de paupérisation insupportable, ne peuvent qu’engendrer des réactions des salariés, à la hauteur de leur désespoir.

Les condamnations prononcées contre les syndicalistes de Goodyear et Air France sont une provocation supplémentaire pour imposer une politique ultralibérale par la peur.

C’est une attaque contre la République Sociale.

FO Commerce soutient les victimes de cette répression, ainsi que tous les salariés du commerce qui se mobilisent contre les mauvais coups.

Comme ce fut le cas, hier, pour les salariés de Pixmania qui ont défendu leurs emplois devant le tribunal de Commerce de Nanterre.

Le temps n’est-il pas à la mobilisation générale ?

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Serge LEGAGNOA
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir