Emploi et Salaires

Renégociation de l’Accord sécurité AFB : FO Banques ne cautionnera pas !

, Employés et Cadres

Recommander cette page

Communiqué de la FEC - Fédération FO Banques Stés et Financières

Hier se déroulait la dernière séance de renégociation de l’accord sécurité pour les banques AFB (Association française des banques).

Après plusieurs mois de négociation, l’AFB reste bloquée sur sa position concernant la dangerosité de voir un salarié se retrouver seul dans une agence bancaire.

Pourtant, durant toute cette négociation, FO banques n’a eu de cesse de rappeler qu’elle était opposée à cette situation d’effectif dite « occasionnelle » dans le texte d’accord mais qui dans les faits (« dans la vraie vie » comme on dit) se produit régulièrement. L’exceptionnel devient ainsi régulier dans bon nombre de points de vente faute d’effectifs suffisants.

Ce n’est pas rien que de se retrouver seul dans un point de vente !

Il en découle souvent un fort sentiment d’insécurité voire de stress pour les salariés qui le subissent.

« Une dégradation des conditions de travail et les risques encourus par les salariés »

Les signataires de cet accord permettront donc aux établissements de laisser du personnel seul dans une agence. FO banque ne cautionnera pas cette dégradation des conditions de travail et les risques encourus par les salariés. Si un accident devait survenir, ce sont les directions mais également les organisations signataires qui seront responsables. Si la CGT, la CFDT et la CFTC avaient fait l’erreur de signer le précédent accord permettant déjà de laisser du personnel seul dans une agence, rien ne les obligent aujourd’hui à renouveler cette mise en danger, qui au final, sera dans certaines situations le prétexte à diminuer encore une fois les effectifs…

La sécurité du personnel, si elle est « physique » (le nombre de hold-up est en diminution), doit être également morale ce qui n’est pas le cas dans la rédaction du texte actuel.

Un accord sécurité ne doit pas seulement sécuriser les billets mais aussi permettre avant tout au personnel des banques de travailler en toute quiétude et en sécurité.

Nous devons combattre le sentiment de stress et d’insécurité qu’un tel « accord » va créer !

Le texte est ouvert à signature jusqu’à fin juin.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Employés et Cadres

Secrétaire Général
Serge LEGAGNOA
54 rue d’Hauteville
75010 Paris

Téléphone : 01 48 01 91 91
Fax : 01 48 01 91 92
E-mail : fecfo@force-ouvriere.fr

Site internet : http://www.fecfo.fr/

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément