Hôpitaux

Réouverture des lits et augmentation des effectifs : une nécessité urgente !

, Services publics et de Santé

Recommander cette page

Communiqué de la Fédération des Personnels des Services Publics et des Services de Santé - Force Ouvrière

Les hôpitaux ont subi ces derniers mois une réduction significative de leurs lits d’hospitalisation imposée par les ARS, au nom de la baisse des dépenses d’assurance maladie et du soi-disant développement de l’ambulatoire. De ce fait, il leur est impossible d’accueillir et de prendre en charge correctement les patients. Cette situation est aggravée par l’épidémie de grippe.

C’est aussi le résultat de la réduction de personnels conséquence du plan triennal d’économies de plus de 3 milliards décidé par le gouvernement pour les hôpitaux. La mise en oeuvre forcée des GHT et de la Loi Touraine, conduit les hôpitaux dans le mur.

Face à cette situation inacceptable, dans de nombreux hôpitaux, les personnels avec leurs organisations syndicales se mobilisent comme à Angers, Marseille, Clermont-Ferrand… ou encore à Saint-Nazaire où 90 médecins sur les 140 de l’hôpital ont signé une lettre ouverte à l’ARS pour exiger la réouverture des lits fermés et le renforcement des effectifs médicaux et non médicaux.

Partout les personnels s’opposent à cette situation où le défaut de soins subi par les malades leur fait courir des risques d’aggravation, de complications et de décès. L’attente pendant des heures dans des couloirs sur un brancard loin de toute intimité, est une atteinte non seulement à leur sécurité mais également à leur dignité.

Le 8 novembre 2016, par la grève massive et la manifestation, les hospitaliers ont exigé avec les Fédérations FO, CGT et SUD que cela cesse et que les moyens soient donnés aux hôpitaux pour assurer leurs missions de soins. La réponse du gouvernement a été la publication de la Loi de financement de la Sécurité sociale fin décembre qui continue de s’attaquer aux hôpitaux.

C’est dans ce contexte, à l’occasion de l’épidémie de grippe actuelle, que Mme Touraine dans un communiqué du 21 décembre a demandé aux hôpitaux d’être particulièrement vigilants et d’ajuster leur organisation pour se préparer à accueillir un nombre de patients plus important que d’habitude et déclencher, si nécessaire, leurs plans habituels de mobilisation.

La ministre fait fermer des milliers de lits d’hospitalisation, supprime du personnel hospitalier, et ensuite demande à ces mêmes hôpitaux qu’elle a essorés, « d’être particulièrement vigilants sur leur organisation... ».

Nous n’avons pas d’autre choix que de résister à la destruction des hôpitaux et de notre système de santé en général. Aussi, la Fédération FO des Services Publics et de Santé, avec les fédérations CGT et SUD, appellent ensemble tous les hospitaliers à participer à une grève nationale et à manifester le mardi 7 mars 2017 au ministère à Paris, pour :

- L’abrogation de la loi Touraine et de la Loi HPST ;

- S’opposer aux 22 000 suppressions de postes et à la fermeture de 16 000 lits ;

- L’arrêt de la politique d’austérité dans les hôpitaux et l’attribution des moyens financiers et humains.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Services publics et de Santé

Secrétaire général
Yves KOTTELAT
153/155, rue de Rome
75017 PARIS

Téléphone : 01 44 01 06 00
Fax : 01 42 27 21 40
E-mail : fosps@force-ouvriere.fr

http://www.fosps.com
http://www.foterritoriaux.org

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.