Economie

Revue de presse : Souriez, vous êtes simplifiés

, Michel Pourcelot

Recommander cette page

JPEG - 602.2 ko
Photographie : F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

De nouvelles mesures dites de simplification, visant à « faciliter la vie des entreprises et des particuliers », ont été annoncées, le 3 février, par le chef du gouvernement qui a également présenté un bilan des précédentes. La presse a tenté de rester simple.

Le Maine Libre
Pour lancer « l’acte 3 du choc de simplification », le Premier ministre a choisi l’ouverture du « salon des entrepreneurs ». Ce qui ne causera pas de choc à certains.

Le Figaro
Car en effet, « Manuel Valls a validé mercredi 90 nouvelles mesures pour faciliter la vie des entreprises ». Ce qui n’avait pas échappé à beaucoup. « La simplification comme arme de productivité. C’était une des grandes ambitions de François Hollande. À côté du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) et du pacte de responsabilité ». Armer l’un pour désarmer l’autre.

Les Echos
Car en fait, il s’agit de « la quatrième vague du "choc de simplification" promis aux entreprises. Pour les particuliers, 80 dispositifs, souvent liés à la dématérialisation des procédures, vont entrer en vigueur ». Pour ceux qui ne sont pas doués en informatique, la simplification, ça ne va pas être simple.

L’Express
Heureusement, « les 450 mesures prises depuis 2013, auxquelles s’ajoutent les 170 nouvelles présentées mercredi, "ont permis à nos entreprises, aux collectivités, et aux citoyens, d’économiser de l’ordre de 2,2 milliards d’euros", a déclaré le chef du gouvernement ». Apparemment cela n’a pas vraiment relancé le pouvoir d’achat. « En lançant le "choc de simplification" en mars 2013 François Hollande avait déploré : "Aujourd’hui, une entreprise - petite - est obligée d’envoyer 3 000 informations par an à l’administration. Demain il faut réduire deux fois, trois fois ce chiffre". "Cette complexité administrative pèse sur l’économie : selon l’OCDE, les charges administratives des entreprises coûteraient 60 milliards par an en France", indique le gouvernement Soit 3% du PIB ». Ou le retour du chiffre 3. Comme les omégas 3.

La Manche Libre
« Simplifier, favoriser, alléger... ». Comme le beurre, la graisse, le sucre ? Qui va hériter du surpoids ? Quid de la toxicité des secteurs allégés ? Quoiqu’il en soit, le gouvernement a présenté mercredi « 170 mesures censées faciliter la vie des entreprises et des particuliers, tout à sa volonté d’ériger la "simplification" au rang des priorités du quinquennat, au risque de faire des annonces redondantes, catégorielles, symboliques ou disparates ». La valse des étiquettes avec l’allégé en tête de gondole.

La Voix du Nord
Ailleurs, d’autres simplifications sont en route. Le Code du travail notamment. Mais la discrétion est de rigueur : « Robert Badinter a sérieusement refréné ses audaces réformatrices » en proposant « une simplification a minima du Code du travail ». Ou simplement moins spectaculaire. En toute simplicité.

Libération
De plus, au Salon des entrepreneurs, « Manuel Valls a également de nouveau défendu le plafonnement des indemnités prud’homales décidé par le gouvernement à la demande du patronat. "Il faut de la facilité pour embaucher comme pour licencier, tout en préservant bien entendu les droits des salariés", a-t-il plaidé ». Et tout sera simple comme au revoir.

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Vidéos sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Agenda

Tous les événements à venir

  • Lundi 23 octobre de 08h00 à 08h15

    Public Sénat
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Public Sénat dans l’émission « Territoires d’Infos (...)
  • Lundi 23 octobre de 19h30 à 20h00

    BFM TV
    Jean-Claude Mailly sera l’invité de Laurent Neumann sur BFM TV.