Emploi et Salaires

Taxis : un médiateur va être nommé

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

JPEG - 322.5 ko
F. Blanc / FO Hebdo - CC BY-NC 2.0

Le syndicat FO Taxis avait appelé les chauffeurs à se mobiliser le 26 janvier contre la concurrence déloyale des véhicules de transport avec chauffeurs (VTC) et des plateformes numériques du type Heetch, qui fait chuter brutalement leurs revenus. Avec l’intersyndicale, il revendique l’application pleine et entière de la loi Thévenoud de 2014 sur le transport de personnes.

Les manifestants ont fortement perturbé la circulation à Paris, Toulouse, ou encore Marseille, notamment aux alentours des aéroports et des gares SNCF.

Une délégation de l’intersyndicale a été reçue en milieu de journée par le Premier ministre. Selon un communiqué de l’intersyndicale, Manuel Valls s’est engagé à multiplier les contrôles et à intensifier les procédures judiciaires en cours pour faire respecter l’intégralité de la loi.

Il doit par ailleurs nommer un médiateur d’ici au 28 janvier. Ce dernier fera des propositions pour restaurer l’équilibre économique du secteur et rendre applicables des règles de concurrence saine.

Une première table ronde sera organisée dans les deux semaines avec tous les ministères concernés. La mission devra aboutir dans un délai de trois mois. Par ailleurs, « les situations individuelles des chauffeurs en détresse pourront être accompagnées par les services de l’État, après analyse au cas par cas », précise le communiqué.

Tout en actant ces annonces, le syndicat FO reste mobilisé.