À lire - FO Hebdo

Un faux plus vrai que nature

, Corinne Kefes

Recommander cette page

Pour les 30 ans du musée d’Orsay, voici un beau témoignage, plein d’humour et de fantaisie, que Plonk et Replonk, spécialistes du photomontage, nous offrent.

À la façon d’un catalogue d’exposition tout ce qu’il y a de plus classique, ils reprennent les codes de la critique d’art mais y apportent leur propre patte. Ils réinventent ainsi une collection, un collectionneur, les experts idoines, le catalogue et la plaquette de présentation de l’exposition. Tout y est drôle : le nom des œuvres, celui des techniques picturales, les commentaires associés et l’œuvre revisitée. Ce qui est amusant aussi, c’est de remarquer la cohérence entre ces différents éléments qui racontent tous la même histoire. Tout y est à lire, à regarder, pour ne laisser aucun détail décalé et loufoque nous échapper.

Car le jeu c’est de repérer ce que les auteurs ont ajouté, enlevé, changé à l’œuvre originale. L’envie prend alors le lecteur d’aller voir à quoi ressemble le « vrai » tableau pour mieux le (re)découvrir.

Un ouvrage irrévérencieux peut-être, mais classe assurément.

L’Art d’en bas au musée d’Orsay, catalogue raisonné dirigé par Plonk & Replonk, 290 x 215 mm, 144 pages. Prix de vente : 25€.