Événement - FO Hebdo

Un nouveau compte engagement citoyen pour valoriser le bénévolat

, Clarisse Josselin

Recommander cette page

Créé par la loi Travail, le compte engagement citoyen (CEC) permet aux responsables associatifs bénévoles, volontaires du service civique, réservistes ou maîtres d’apprentissage d’acquérir jusqu’à 20 heures de formation supplémentaires par an, financées par l’État. Elles seront plafonnées à 60 heures. L’employeur peut aussi accorder des jours de congé destinés à l’exercice de ces activités.

Des seuils minima élevés sont fixés pour obtenir ces nouveaux droits : six mois continus pour le service civique ou le maître d’apprentissage, 200 heures par an pour les bénévoles encadrants d’association… Ces derniers doivent déclarer eux-mêmes le nombre d’heures réalisées sur le portail Internet du CPA. Elles seront ensuite validées par les associations. 

A propos de cet article

Sur l’auteur

Sur le même sujet

Mots-clés associés

En complément

Éphéméride

24 avril 1915

Début du génocide arménien
Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la (...)

Début du génocide arménien, avec l’arrestation et l’assassinat de 600 notables à Constantinople. Les soldats arméniens sous l’uniforme turc sont désarmés, envoyés aux travaux forcés puis fusillés. En un peu plus d’un an, près d’un million (entre 800 000 et 1 250 000) d’Arméniens périssent, soit presque la moitié de la population arménienne ottomane. Les Turcs s’accordent à reconnaître un maximum de 300 000 victimes, mais refusent d’y voir une extermination planifiée et donc un génocide.

Mes droits

Une question ? Une réponse