Éditoriaux de Jean-Claude Mailly - FO Hebdo

Un Tour mobilisé

, Jean-Claude Mailly

Recommander cette page

Quel que soit le contexte, il est un événement populaire incontournable qui a son rendez-vous annuel très attendu : le Tour de France.

Cette année encore, les régions vont être traversées par cette course sportive qui rassemble des centaines de milliers de personnes ; les sportifs, bien sûr, et leurs équipes, mais aussi les accompagnants, la caravane et les supporters qui, tout au long du parcours, suivent avec intérêt cet événement qui revêt une caractéristique propre : celle d’articuler le collectif et l’individuel et d’incarner, malgré l’aspect compétition, la solidarité.

Le Tour de France cette année se déroule dans un contexte social très tendu. On ne sait encore si la bataille contre le projet de loi Travail, engagée depuis des mois, sera terminée et avec quelle issue le 2 juillet, date de début du Tour de France.

Une chose est sûre, la mobilisation qui s’accentue depuis plusieurs mois laissera des traces. Pour FO, une ligne rouge a été franchie par le gouvernement qui veut inverser la hiérarchie des normes, c’est-à-dire faire primer l’accord d’entreprise sur l’accord de branche. Ce serait un vrai recul social. Imaginez des coureurs devant pratiquer le rétropédalage…

Pour FO, la branche professionnelle est le seul niveau permettant d’assurer aux salariés d’une branche d’activité un minimum d’égalité de droits et d’éviter le dumping social.

Les actions et manifestations se sont multipliées ces derniers mois et Force Ouvrière n’a eu de cesse de marteler ses positions et revendications, en toute indépendance et liberté.

Elle continuera de le faire avec détermination et également tout au long du Tour de France où, présente dans la caravane, elle sera au plus près des actifs, chômeurs, retraités, jeunes, salariés du public, salariés d’entreprises du privé de toutes tailles, grandes ou PME, TPE.

Bon Tour de France à tous.


A propos de cet article

Sur l’auteur

Jean-Claude Mailly

Secrétaire général de FO


Marche générale de l’Organisation - Expression publique - Relations avec les Fédérations Nationales et les Unions Départementales - CSI/CES


Envoyer un message à Jean-Claude Mailly

Site internet : https://twitter.com/jcmailly

En complément

Newsletter - Éditoriaux

Abonnez-vous à la lettre d’information « Éditoriaux de Jean-Claude Mailly »

Agenda

Tous les événements à venir

Éphéméride

25 janvier 1901

Mort de Lissagaray
Républicain et démocrate fougueux, polémiste virulent et redoutable, il mena une lutte exacerbée contre l’Empire et fut incarcéré à la prison de Beauvais. La révolution du 4 septembre 1870 lui rendit la liberté. Il prit une part très active dans l’insurrection du 18 mars 1871 et aux combats contre les (...)

Républicain et démocrate fougueux, polémiste virulent et redoutable, il mena une lutte exacerbée contre l’Empire et fut incarcéré à la prison de Beauvais. La révolution du 4 septembre 1870 lui rendit la liberté.
Il prit une part très active dans l’insurrection du 18 mars 1871 et aux combats contre les Versaillais. Après la défaite de la Commune, Lissagaray se réfugia à Londres où il écrivit sa célèbre Histoire de la Commune dont les pages frémissantes et pathétiques, pleines d’émotion sont dignes de Michelet. Lorsqu’il revint en France, il fonda son journal La Bataille où il réserva une large place au mouvement syndical et aux revendications de la classe ouvrière. Lissagaray entreprit une campagne violente, inexorable contre le militarisme, le cléricalisme et le capitalisme. Son courage indomptable, son tempérament irascible, batailleur et son caractère hautain et autoritaire, provoquaient la haine de ses adversaires. Pendant toute sa vie, il fut dévoué à l’idéal du prolétariat.