15 300 CDI-I : l’hybride boosté par la loi Rebsamen

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

C’est le nombre de personnes qui travaillaient en CDI-intérimaire fin février, en France, selon les récents chiffres de Prism’Emploi, qui regroupe les entreprises d’intérim. Un tiers d’entre eux a moins de 25 ans et 52 % sont des ouvriers non qualifiés, embauchés à 51 % dans l’industrie. Un autre tiers est constitué par des ouvriers qualifiés et un peu plus de 15% de cadres et professions intermédiaires.

Customisation gouvernementale

Lancé en mars 2014, avec un objectif de 20 000 signatures d’ici 2017, le CDI-I, contrat hybride entre le CDI et l’intérim, avait eu peine à démarrer, mais le nombre a doublé en 2016 par rapport à 2015 après avoir été boosté par son intégration dans la loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, dite loi Rebsamen, en 2015. Cette dernière a porté de 18 mois à 3 ans sa durée maximale d’une mission chez le même employeur, supprimé le délai de carence entre deux missions et permis de renouveler deux fois une mission.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Bataille juridique autour du CDI intérimaire

Emploi et Salaires par Mathieu Lapprand

L’accord de 2013 portant sur la sécurisation des parcours professionnels des salariés intérimaires permet la conclusion d’un CDI intérimaire (CDII) pour réaliser des missions successives. Le Conseil d’État s’est réuni le 8 juillet pour examiner le recours déposé par FO contestant l’absence d’encadrement (...)