0,5 % : le taux du livret A touche le bas

Le Chiffre par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

© Pascal SITTLER/REA

Le taux du Livret A va baisser à 0,5% au 1er février 2020, bien en dessous de l’inflation, a annoncé le ministre de l’Economie, le 15 janvier 2020. Même au taux très faible de 0,75% depuis 2015, le petit livret rouge préservait son succès avec quelque 55 millions de livrets en circulation. Les Français les plus modestes l’apprécient, non pour sa défiscalisation mais pour les possibilités qu’il offre de retrait à tout moment. Par ailleurs, avec un plafond de versement de 22 950 euros, il ne constitue pas un outil de spéculation, qui plus est depuis qu’il affiche un rendement négatif en raison de l’inflation.

Drainage vers la finance

Mais il est accusé de drainer de l’argent qui devrait partir vers des produits plus risqués, ce qui présente un défaut pour les spéculateurs. Alors qu’il sert l’intérêt général par ses fonds collectés et en partie centralisés au fond d’épargne géré par la Caisse des dépôts et qui finance principalement le logement social et la politique de la ville. FO juge cette baisse comme une opportunité pour les banques qui pourront proposer d’autres produits financiers plus rémunérateurs mais surtout plus risqués. Et si le gouvernement prétexte un soutien au logement social via la caisse des dépôts et consignations (CDC), FO remarque que cette baisse ne va pas induire mécaniquement une augmentation de la construction de logements sociaux, compte-tenu de la fragilisation des bailleurs sociaux par les dispositions de la loi ELAN (…) et du désengagement financier de l’État.

Sur le même sujet

3,15 milliards

Le chiffre de la semaine

C’est le montant global de la décollecte d’épargne en septembre pour le livret A et le livret de développement durable (LDD). Pour le seul livret A, le niveau de sortie de fonds se chiffre à 2,37 milliards. La plus forte décollecte constatée sur ces produits réglementés remonte à septembre (...)

Le chiffre aujourd’hui : 56%

Épargne par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

Faute de ne pas gagner assez d’argent, 56% des Français déclarent ne pas pouvoir épargner en vue de la retraite. D’autre part, 62 % d’entre eux s’inquiètent de leur avenir financier. Ils ne sont d’ailleurs que 3% à penser qu’économiquement parlant les choses vont s’améliorer. C’est d’un sondage pour un (...)