[09/03/2022] Ce qui change

Vos droits par  Valérie Forgeront

Au 1er avril, il sera trop tard. Les entreprises ont jusqu’au 31 mars pour verser la « prime exceptionnelle de pouvoir d’achat » (PEPA), dite prime Macron. Défiscalisée et exonérée de cotisations sociales jusqu’à un certain montant, elle est à l’initiative de l’employeur et concerne les salaires inférieurs à trois Smic. Son plafond est de 1 000 euros dans les entreprises d’au moins 50 salariés et sans accord d’intéressement, 2 000 euros dans celles de moins de 50 salariés ou dotées d’un accord d’intéressement ou de valorisation des métiers des travailleurs de deuxième ligne. L’an dernier, la PEPA était de 506 euros en moyenne et a concerné seulement 4 millions de salariés. Elle était de 458 euros en 2020 et de 450 euros en 2019. La PEPA n’a rien à voir avec une véritable hausse de salaire, pérenne, pointe régulièrement FO.

 Valérie Forgeront Journaliste à L’inFO militante