1,5 milliard d’euros de frais bancaires cachés...

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

C’est à l’occasion de paiements internationaux que les Français paieraient 1,5 milliards d’euros de frais bancaires cachés. La note est même portée à deux milliards si l’on y additionne les plus de 500 millions d’euros de commissions appliquées aux entreprises et aux voyageurs d’affaires. Ces informations, relayées par Le Monde et Le Point, sont extraites d’une étude publiée le 23 mai par une start-up spécialiste des transferts internationaux d’argent, qui a bien sûr tout intérêt à dénoncer ces pratiques. Elle a été réalisée à partir de sept grandes banques françaises et des principaux bureaux de change.

Pas très clairs...

Pour les ménages, ces prélèvements interviennent lors de retrait ou de paiement à l’étranger. Sur le 1,5 milliard ainsi engrangé, 711 millions d’euros proviennent des vacances à l’étranger hors zone euro et 679 millions d’envois d’argent à l’étranger. La somme comprend également les frais pour factures non effectuées en euro (25,66 millions d’euros) et enfin le versement des salaires dans une devise différente de celle du pays d’origine (12,43 millions d’euros). Les auteurs de l’étude n’ont pas manqué de souligner que, en termes de transparence, les banques françaises sont de mauvais élèves en Europe. Tandis que dans d’autres pays, les consommateurs ont au moins une idée indicative du coût, en France ils n’en ont aucune idée. [...] Ce manque d’informations leur permet de maintenir des coûts anormalement élevés.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Soutien aux représentants FO et salariés de la Banque Française Commerciale Océan Indien

Communiqué de la FEC-FO - Section Banques et Sociétés Financière par Employés et Cadres

La Fédération FO Banques soutient les représentants FO et salariés de la Banque Française Commerciale Océan Indien (BFCOI) de Mayotte ainsi que ceux de la même entreprise basée à la Réunion.
En effet, dans le prolongement du soutien apporté au premier communiqué de presse établi par les représentants FO (...)

LCL : FO demande des comptes

Emploi et Salaires par  Valérie Forgeront

Davantage de démissions et de licenciements en un an, un mal vivre grandissant au travail… l’aggravation de la dégradation des conditions de travail des salariés de la banque LCL vient de conduire le syndicat FO à demander à la direction l’ouverture « immédiate » d’une négociation sur les conditions de travail afin de « mettre en place d’urgence un plan de mesures correctrices concrètes ».