[11/03/2020] Ce qui change

Vos droits par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

 L’index de l’égalité femmes-hommes est obligatoire, depuis le 1er mars 2020, pour toutes les entreprises, associations et syndicats d’au moins 50 salariés. Il l’est aussi dans le public seulement pour les établissements publics à caractère industriel et commercial et certains établissements publics administratifs qui emploient au moins 50 salariés dans des conditions de droit privé. Visant à supprimer les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes dans les entreprises, cet index est composé de cinq grands critères qui évaluent les inégalités entre femmes et hommes dans les entreprises sous la forme d’une note sur 100. En septembre dernier, FO avait relevé le fait que l’Index Egalité comporte encore trop de facteurs d’invisibilisation des écarts (seuil de pertinence, pondération, non prise en compte de toute la rémunération ni de la totalité des salariés…). La secrétaire confédérale de FO chargée au secteur de l’Egalité et du Développement durable, Béatrice Clicq, avait souligné à cette occasion que les inégalités de salaires sont également liées à d’autres facteurs comme le fort taux de féminisation des CDD et des temps partiels, qu’ils soient contraints ou non. De même, les métiers à prédominance féminine restent sous valorisés
https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A13770

 Les tarifs réglementés du gaz d’Engie ont, au 1er mars 2020, baissé, par rapport au barème en vigueur depuis le 1er février, de 1,2 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 2,7 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 4,8 % pour les foyers qui se chauffent au gaz (Commission de régulation de l’énergie, CRE). La loi Energie-Climat de novembre 2019 a entraîné la fin des tarifs réglementés de vente (TRV). Pour les quelque 4 millions de sites résidentiels (particuliers et copropriétés) qui en bénéficiaient déjà, ils continuent de s’appliquer jusqu’au 30 juin 2023. Il n’y aura plus, au 1er juillet 2023, que des contrats dits en offre de marché. Les contrats de gaz aux tarifs réglementés pour les comptes professionnels ont, quant à eux, pris fin le 1er décembre 2019.