13 ans d’espérance de vie en plus pour les plus riches

Le chiffre par Michel Pourcelot

A l’heure des concertations sur la « réforme » des retraites, un des arguments brandis en sa faveur a été le niveau d’espérance de vie en France. Selon un document de l’Insee publiés le 15 janvier dernier, elle a stagné en 2018 à 79,4 années pour les hommes et 85,3 pour les femmes. En moyenne. Car comme l’avait révélé le même organisme en 2018, les chiffres ne sont pas les mêmes selon le niveau de vie : ainsi pour la période 2012-2016, parmi les 5 % les plus aisés, l’espérance de vie à la naissance des hommes est de 84,4 ans, contre 71,7 ans parmi les 5 % les plus pauvres, soit 13 ans d’écart.

Les hommes français meurent tôt

Ce que résume ainsi l’Insee : plus on est aisé, plus l’espérance de vie est élevée. Le document de l’Insee de janvier 2019, qui met en avant que l’espérance de vie des femmes en France est l’une des plus élevées de l’Union européenne, note cependant au passage que la France n’arrive qu’en neuvième position pour l’espérance de vie à la naissance des hommes.

Michel Pourcelot Journaliste

Sur le même sujet

Retraites : que des raisons légitimes de préparer la grève

#5décembre2019 par Valérie Forgeront

« Nos retraites sont en danger, tous concernés », « La retraite par points, c’est non ! », « Le projet de réforme doit être abandonné », « Combattre pour ne rien perdre : tous ensemble défendons nos retraites »… Autant de slogans de FO qui signifient la détermination des travailleurs dans la préparation de la grève à compter du 5 décembre, pour la défense des retraites et l’abandon d’un projet qui remettrait en cause l’ensemble du système de retraite et ses régimes.