13 ans d’espérance de vie en plus pour les plus riches

Le chiffre par Michel Pourcelot, journaliste L’inFO militante

A l’heure des concertations sur la « réforme » des retraites, un des arguments brandis en sa faveur a été le niveau d’espérance de vie en France. Selon un document de l’Insee publiés le 15 janvier dernier, elle a stagné en 2018 à 79,4 années pour les hommes et 85,3 pour les femmes. En moyenne. Car comme l’avait révélé le même organisme en 2018, les chiffres ne sont pas les mêmes selon le niveau de vie : ainsi pour la période 2012-2016, parmi les 5 % les plus aisés, l’espérance de vie à la naissance des hommes est de 84,4 ans, contre 71,7 ans parmi les 5 % les plus pauvres, soit 13 ans d’écart.

Les hommes français meurent tôt

Ce que résume ainsi l’Insee : plus on est aisé, plus l’espérance de vie est élevée. Le document de l’Insee de janvier 2019, qui met en avant que l’espérance de vie des femmes en France est l’une des plus élevées de l’Union européenne, note cependant au passage que la France n’arrive qu’en neuvième position pour l’espérance de vie à la naissance des hommes.

Sur le même sujet

Allocution du Premier ministre : aggravation de l’austérité

Retraite

L’acceptation par la France du pacte budgétaire européen et le maintien du calendrier conduisent le gouvernement à accentuer « un sérieux budgétaire » qui, dans le parler vrai, s’appelle austérité et dont l’un des éléments est le pacte de responsabilité auquel sont liés les 50 milliards d’économies.