14, 15, 16, 23, 24 janvier… Plus de cinquante jours plus tard, toujours là !

Retraite par Evelyne Salamero

Depuis le début de la mobilisation le 5 décembre, les initiatives régionales et les temps forts se succèdent. Chaque fois, un constat s’impose : la détermination est intacte. Pour le moins.

Le 24 janvier, alors que le projet gouvernemental était présenté en Conseil des ministres et que la mobilisation durait depuis plus de cinquante jours, des centaines de milliers de travailleurs, du privé et du public, rejoints par de nombreux étudiants et lycéens, manifestaient à nouveau à travers tout le pays leur refus du régime unique de retraite par points. Dans le cortège parisien, Philippe Herbeck, secrétaire général de FO-Cheminots, expliquait : Le mouvement ne s’essouffle pas. Les cheminots, les agents de la RATP ont juste besoin de reprendre leur souffle […]. Que la grève prenne, comme à la centrale de Gravelines, est très important.

La suite se prépare

Le 23 au soir, des retraites aux flambeaux avaient illuminé les rues de nombreuses villes. Les 14 et 15 janvier déjà, des manifestations régionales en journée avaient aussi remporté un franc succès, annonciateur de celui des temps forts à venir. Le 15 janvier, un rassemblement de fonctionnaires avait eu lieu devant Bercy, à l’appel notamment de la FGF-FO. Le 14, des unions départementales FO avaient organisé un regroupement de solidarité avec les grévistes de la raffinerie de Grandpuits.

Le 24, la confédération FO et les sept autres organisations opposées à la réforme ont appelé à un nouveau temps fort le 29 janvier. Dans beaucoup d’assemblées générales, les cheminots votaient la reconduction de la grève jusqu’à cette date. Le 25, le scénario se répétait dans l’Éducation nationale, certaines assemblées reconduisant la grève y compris au-delà du 29 janvier.

 

33 - Bordeaux

Evelyne Salamero Ex-Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

La confédération FO a pris connaissance des annonces du Premier ministre ce matin

Communiqué de FO par Yves Veyrier

Autant elle entend faire connaître et porter ses revendications sur les sujets à l’ordre du jour des réunions consacrées à l’emploi des seniors, à la pénibilité, au minimum de pension, au financement des retraites, autant elle réaffirme que ces questions ne justifient en rien la remise en cause et la suppression du système de retraites actuel pour aller vers un régime unique par points.

Retraites - Communiqué intersyndical du 16 janvier 2020

Communiqué intersyndical par Yves Veyrier

Les organisations syndicales CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, MNL, UNL, UNEF et FIDL se félicitent de l’ampleur de la mobilisation et de la multiplicité des actions et des initiatives dans tout le pays, le 16 janvier 2020 ainsi que de son caractère interprofessionnel et intergénérationnel malgré les dires gouvernementaux.

Retraite : une conférence de financement, pour quoi faire ?

Revue de presse par Christophe Chiclet

Demandez le programme : « La ̎ conférence ̎ chargée de ramener le système de retraite à l’équilibre financier d’ici 2027 sera organisée en ̎ deux groupes de travail ̎, qui se réuniront trois fois en février et mars, avant une séance ̎ plénière ̎ début avril ».