Après le 18 mars, le CCN de FO poursuit le combat contre l’austérité

3 et 4 avril par  Mathieu Lapprand

Les représentants des fédérations professionnelles et unions départementales se sont rassemblés deux jours durant afin de tirer le bilan du meeting du 29 janvier, de la manifestation du 18 mars et tracer les perspectives des mois cruciaux à venir.

Les 3 et 4 avril dernier, s’est tenu le Comité Confédéral National de Force Ouvrière, au siège de la Confédération. La réunion de cette instance a permis de revenir sur la riche actualité de ces derniers mois et d’évoquer les suites du combat contre le pacte de responsabilité et plus globalement contre l’austérité. Jean-Claude Mailly a rappelé l’avertissement au gouvernement que fut la journée de grève interprofessionnelle du 18 mars. En effet, FO dénonçait les conséquences économiques, sociales et démocratiques du pacte de responsabilité et, quatre jours plus tard, les élections municipales ont au moins confirmé au gouvernement le risque démocratique inhérent à sa politique d’austérité. Plusieurs représentants d’UD se sont en outre montrés satisfaits du rôle moteur de FO, des cortèges fournis (René Ferchaud, UD 17) et d’une mobilisation parfois inattendue (Myriam Barnel, UD 83) malgré des taux de grévistes modérés.

Bien que le CCN se soit tenu au lendemain de la nomination d’un nouveau gouvernement, les intervenants ont déploré une forme de changement dans la continuité à la suite de l’intervention du président de la République le 31 mars dernier. Et le pacte de solidarité, présenté à cette occasion et visant à tenter de contrebalancer le cadeau au patronat, suscite beaucoup d’inquiétude. Car encore une fois, ce qui semble envisagé est une baisse des cotisations sociales et donc du salaire différé, comme l’a rappelé et Patrick Hébert (UD 44). Ces baisses de cotisations se transformeront inéluctablement en baisse de prestations que des assureurs privés viendront combler. Le faible gain qui pourrait apparaître sur la feuille de paye sera donc absorbé par l’augmentation du prix de ces assurances.

5,4 MILLIONS DE FONCTIONNAIRES APPELÉS AUX URNES FIN 2014

Si les signatures des accords concernant tant la formation professionnelle que l’assurance-chômage ont pu faire l’objet de quelques questions voire de réserves, la majorité des membres du CCN s’est félicitée des droits nouveaux mis en œuvre. Comme l’ont rappelé Serge Feuga (FEC) et Frédéric Homez (Métallurgie) à propos de l’accord sur l’assurance-chômage, les négociations se sont déroulées dans un contexte particulièrement tendu. L’amélioration des droits pour un million d’allocataires, le maintien des spécificités pour les intérimaires, le recul du Medef sur la dégressivité, mais également la sauvegarde du paritarisme ont amené la Confédération à prendre ses responsabilités en signant cette nouvelle convention.

Des échéances électorales importantes pour Force Ouvrière et sa représentativité se tiendront d’ici à la fin de l’année. Les unions départementales comme les fédérations concernées ont fait état de l’importance de l’enjeu et des moyens mobilisés pour continuer à faire progresser la représentativité du syndicat. Christian Grolier (FGF) a rappelé qu’avec 5,4 millions d’agents publics appelés aux urnes en décembre 2014, c’est un nombre inédit de salariés qui sera amené à voter. L’AFOC présentera également des candidats pour les élections des représentants des locataires des HLM à l’automne 2014. Et à la MSA, c’est en janvier 2015 que se tiendront les élections des délégués cantonaux. Ces élections demandent aux unions départementales d’importants efforts d’organisation notamment en raison du nombre important de candidatures à déposer dans chaque département.

Enfin, nombre de membres du CCN ont rendu hommage à Marc Blondel, ancien Secrétaire général de Force Ouvrière.

 Mathieu Lapprand Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Quel simulacre d’annonce… !

Quand Matignon fait de la désinformation : un vrai scandale par FO Fonctionnaires

Ce 28 avril 2014, le Premier ministre a répondu par écrit aux députés socialistes après la fronde de quelques-uns réclamant un autre aménagement du pacte de responsabilité et de la réduction des déficits publics (les fameux 50 milliards).

Comité Confédéral National de la CGT Force Ouvrière : Résolution

Paris, les 2 et 3 octobre 2014

Réuni les 2 et 3 octobre 2014 à Paris, le CCN de la CGT Force Ouvrière reprend et défend l’ensemble des revendications des résolutions du XXIIe Congrès confédéral de Montpellier (14 au 18 février 2011) et des derniers CCN.

André Giauque n’est plus

Entre Militants par Françoise Lambert

Une figure historique de la CGT-Force Ouvrière vient de disparaître. André Giauque, secrétaire général de la Fédération générale des fonctionnaires FO (FGF-FO) de 1973 à 1987, vient de tirer sa révérence à l’âge de 93 ans.
Il avait participé dès 1947, avant la fondation de la CGT-FO, à la création d’un (...)