400 cheminots au meeting de FO à la Bourse du travail à Paris

Redressons la voie par Evelyne Salamero

A deux semaines des élections professionnelles à la SNCF, quelque 400 cheminots se sont réunis à la bourse du travail à Paris le 5 novembre, à l’appel de la fédération FO, pour un meeting en présence de Jean-Claude Mailly.

Outre son intervention, celles de Philippe Souillot, secrétaire confédéral (secteur développement), de Gabriel Gaudy pour l’URIF FO (Union régionale d’Ile de France) et du secrétaire général de la fédération François Grasa (voir vidéo ci-dessus), les participants ont entendu les témoignages d’une dizaine d’autres militants impliqués dans la campagne :
Guillaume Maréchal (Paris-Est), Christophe Prat (Matériel et Paris-Nord), Carole Perchemin (commercial), Thierry Robert (encadrement), Elisabeth Gigot (Tours), Stéphane Chatel (services communs-Surveillance générale), Arnaud Garnier (Dijon), Bernard Aubin (First), Christine Devarenne (Rouen), Julien Bois (Lyon).

Tous ont souligné l’impact positif de cette campagne, moderne et volontariste. Un accueil favorable est le signe que l’on peut escompter un soutien grandissant des cheminots à FO et à ses revendications.

Le retour à une seule entreprise intégrée qui conforte et garantisse le service public ferroviaire est en particulier mis en avant.


 Voir en ligne  : FO - Redressons la voie

Evelyne Salamero Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Cheminots : impressionnante mobilisation

Service Public par Evelyne Salamero

Les cheminots ont massivement fait grève et manifesté ce 22 mars pour défendre leur statut et le service public ferroviaire contre le projet de réforme de la SNCF que le gouvernement entend imposer dans le cadre de l’ouverture du « marché ferroviaire » à la concurrence, à l’appel notamment de FO.

FO, fer de lance de la mobilisation à la gare du Nord

Réforme ferroviaire par Jamel Azzouz

Au septième jour de grève à la SNCF, l’assemblée générale à la gare du Nord, à Paris, a fait le plein mardi 17 juin. « Comme au premier jour », assure François Grasa, qui y prend chaque matin la parole au nom de FO, premier syndicat sur le site.