46 milliards d’euros de dividendes : la France médaille d’or européenne

Le chiffre par Michel Pourcelot

La France s’est une nouvelle fois distinguée pour sa générosité envers les actionnaires en leur octroyant quelque 46 milliards d’euros (51 milliards de dollars) de dividendes au deuxième trimestre 2019. Elle bat son propre record et occupe la première place en Europe où au contraire ils sont à la baisse : -5,3 % en moyenne. Ces chiffres sont tirés de l’étude publiée, le 19 août, par l’observatoire de la société de gestion de fonds Janus Henderson Investors (JHI).

Qui en fait les frais ?

Dans le monde, seuls les États-Unis devancent l’Hexagone qui s’inscrit dans la tendance mondiale à la hausse des dividendes, les 1200 plus grandes entreprises cotées mondiales ayant versé, pour la même période d’avril à juin, quelque 513,8 milliards de dollars (463 milliards d’euros) à leurs actionnaires, soit une progression de 1,1 %.

Les entreprises du CAC 40 auraient, selon le bulletin spécialisé La Lettre Vernimmen, reversé 46 % de leurs bénéfices à leurs actionnaires en 2018, sans pour autant renoncer à leurs investissements. On devine qui en fait les frais. « Les pays du G7 mettent en place des politiques qui favorisent le versement de dividendes, notamment au détriment des salaires » a commenté l’association Oxfam France. Et la tendance se confirme.

Michel Pourcelot Journaliste