6 incendies sur dix pour se chauffer en Catalogne

Le chiffre de la semaine par  Michel Pourcelot

En Catalogne, six incendies domestiques sur dix sont dus à la « pauvreté énergétique » (absence de chauffage ou plus de 15% des revenus y étant consacré), selon les pompiers catalans, qui ont évoqué journaux et bouts de bois brûlés au milieu du salon et cuisinières improvisées entre autres systèmes D... A la mi-novembre, Rosa, une femme de 81 ans, est décédée, à Reus, près de Tarragone, des suites de l’incendie provoqué par la bougie dont elle se servait après s’être vue couper l’électricité deux mois auparavant, pour non-paiement de factures. Ce drame a déclenché une vive polémique en Catalogne, froide et humide en hiver, ainsi que dans toute l’Espagne. Les deux principales compagnies d’électricité du pays, Endesa et Iberdrola, ont procédé en 2015 à 5,9% coupures de courant de plus qu’en 2014, a déploré l’association de défense des consommateurs Facua.

Les factures flambent : 7 100 morts par an

10,6% des Espagnols n’ont pas pu chauffer convenablement leur logement en 2015 contre 5,9% en 2008, selon l’Institut national des statistiques (INE). Le nombre de personnes ayant des difficultés à payer les factures d’électricité avait déjà augmenté de 2 millions entre 2010 et 2012, pour une population de 47 millions. Un chiffre en expansion suite aux importantes hausses de prix de l’énergie consécutive à la libéralisation de ce marché. Et une situation dont les conséquences entrainent des complications fatales pour 7 100 personnes par an, selon les chiffres l’Asociación de Ciencias Ambientales (ACA), spécialiste des sciences environnementales, qui étudie particulièrement le sujet depuis quelque quatre années.

 Michel Pourcelot Journaliste à L’inFO militante

Sur le même sujet

Une décision de la CJUE favorable aux travailleurs va conduire l’Espagne à revoir sa législation sur les contrats précaires

Europe par Secteur Europe - International

Suite à la crise financière qui a secoué le monde, l’économie espagnole s’est effondrée et le taux de chômage y a atteint des chiffres record créant une véritable précarité pour les travailleurs espagnols ; face à ce défi, l’Espagne a élaboré de nombreuses réformes libérales, notamment la loi travail espagnole de 2010 facilitant le recours aux contrats précaires.